Tediber n'est plus compatible avec votre navigateur web.
Nous vous conseillons d'utiliser un des navigateurs suivant Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge

Pourquoi choisir un oreiller anti ronflement ?

Pourquoi choisir un oreiller anti ronflement ?

Les ronflements touchent de nombreuses personnes en France, principalement des hommes. Si le dormeur n’est pas forcément gêné par les nuisances sonores occasionnées par sa respiration, sa famille ne peut pas toujours en dire autant ! Quelle que soit la raison de votre ronflement, celui-ci se produit lorsque le passage de l’air ne se fait pas de manière optimale dans votre gorge. Aussi, trouver un coussin anti ronflement pour ronfleur peut-il vous aider à vous débarrasser de vos ronflements. Et à rendre ses nuits reposantes à votre foyer !

Pour vous aider dans votre lutte contre les ronflements, il peut être intéressant de comprendre pourquoi vous ronflez. Nous vous donnons les différentes origines des ronflements dans cet article. Vous découvrirez aussi le oreiller anti-ronflement, prévu pour faciliter votre respiration et soulager les éventuelles tensions cervicales que vous pourriez ressentir, du fait d’une mauvaise position.

Lire la suite

1. Qu’est-ce qu’un oreiller anti-ronflement ?

Un oreiller anti-ronflement désigne un oreiller censé améliorer la posture et la respiration du dormeur. Le respect de ces deux critères est assuré par les études qui encadrent la conception de ces coussins anti-ronflement.

Tous les dormeurs ne se montrent pas forcément vigilants quant à la position qu’ils adoptent pour dormir. Or, il a été prouvé que pour passer une bonne nuit de sommeil, la position était très importante. Un bon positionnement assure une posture idéale à la colonne vertébrale et permet donc d’améliorer la qualité du temps de repos. Il est bon de savoir qu’un oreiller anti ronflement adapté limite les risques de ronfler la nuit.

Un oreiller anti ronflement a tendance à incliner la tête vers l’avant. Ainsi, l’air circule plus facilement, diminuant ainsi les vibrations donnant naissance aux ronflements.

2. Quelles les sont les causes du ronflement ?

Il existe 8 causes pouvant expliquer vos ronflements, ou ceux de votre partenaire.

A. Le surpoids

Les kilos en trop peuvent être la source des ronflements. En effet, les graisses pénètrent les tissus, ce qui entraîne une diminution de la taille des voies respiratoires. Une étude parue en janvier 2017 dans la Revue des maladies respiratoires a montré qu’un tour de cou supérieur à 43 cm augmente les risques de ronflements. Cette valeur descend à 39 cm pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle.

B. Dormir sur le dos

Dormir sur le côté diminue les ronflements. Lorsque vous êtes étendu sur le dos, le voile du palais et la langue basculent vers l’arrière. Vos voies respiratoires voient donc leur diamètre réduit.

Découvrez l’incroyable oreiller Tediber

C. Un nez bouché

Lorsque votre nez est obstrué, vous pouvez constater que vous ronflez davantage. Cela s’explique de plusieurs façons.

Votre cloison nasale est déviée en raison d’une rhinite aiguë ou chronique, ou de polypes nasaux. En cas de rhinite, consultez votre médecin pour qu’il vous prescrive un sérum, un décongestionnant et éventuellement des antibiotiques. Si vous souffrez d’une allergie, veillez à l’absence d’allergènes dans votre chambre et prenez des antihistaminiques. Enfin, en cas de polypes, des corticoïdes peuvent vous être prescrits.

Notez que vous débarrasser de cette obstruction, par une solution ou par une autre, ne fera pas forcément disparaître vos ronflements.

D. Des amygdales importantes

La taille du pharynx dépend de l’anatomie de chacun. Aussi, il se peut que la vôtre entraîne par exemple une rétrognathie (votre mâchoire inférieure est courte), des amygdales plus grandes que la moyenne, un voile du palais plus long, une luette plus longue également ou encore une macroglossie (votre langue augmente de volume sans que vous sachiez pourquoi).

E. L’apnée du sommeil

Derrière ces trois mots se cachent des arrêts de la respiration pendant le sommeil. Les voies aériennes se trouvent obstruées. Ces arrêts sont en général supérieurs à 10 secondes, et on peut en observer au minimum 5 fois par heure. Ces arrêts respiratoires provoquent des micro-réveils, qui empêchent l’individu de bien dormir.

D’autres symptômes peuvent s’ajouter au ronflement : une fatigue persistante, une somnolence dans la journée… A long terme, l’apnée du sommeil augmente les risques de maladies cardiovasculaires.
Plus de 30% des apnéistes seraient âgés de plus de 65 ans.

F. Fumer ou boire de l’alcool avant de se coucher

A cause du tabac, la muqueuse peut être sujette aux inflammations et aux œdèmes. Ces deux conséquences peuvent provoquer à leur tour des ronflements.

L’alcool, quant à lui, favorise le relâchement des muscles situés dans le pharynx.


G. Les somnifères et autres tranquillisants

Les relaxants musculaires, les somnifères ou les benzodiazépines sont connus pour augmenter le risque de ronflements. Idem pour certains médicaments prévus dans le traitement des allergies, lorsqu’ils sont pris avant le coucher. En cause, le relâchement excessif des muscles du pharynx.

H. La ménopause

Une grande majorité des femmes ne commence à ronfler qu’à partir de la ménopause. Ceci s’explique par la diminution considérable du taux d’œstrogène, cette hormone sexuelle qui entretient le tonus musculaire. A cela s’ajoute un relâchement des muscles du pharynx, occasionnant une obstruction des voies respiratoires et un passage de l’air moins fluide.

La cause du ronflement dépend donc -peu ou prou- du dormeur.

3. Les différents types d’oreillers anti ronflement

Choisir un coussin pour stopper les ronflements peut devenir un véritable casse-tête. Voici les informations essentielles pour vous aider à départager les meilleurs oreillers.

A. Les oreillers à mémoire de forme

L’oreiller mousse à mémoire de forme est idéale pour tous ceux et toutes celles qui dorment sur le côté. Cet oreiller anti ronflement épouse la forme de la nuque et aide à soulager les problèmes de ronflement. Ce type de coussin anti ronflement soutient les vertèbres et les aligne. Il n’existe plus aucune tension au niveau du cou. Cet oreiller ergonomique assure un réveil sans torticolis !

B. Les oreillers anti ronflements

Certains coussins se revendiquent d’être anti-ronflements. Ils s’adaptent à la position que vous prenez pour dormir et vous débarrassent aussi des douleurs cervicales et se situant au niveau des épaules.
Grâce à leur forme et au positionnement de votre tête sur l’oreiller anti-ronflement, vous devriez constater une amélioration au niveau des ronflements.

L’incroyable oreiller Tediber vous garantit un gonflant moelleux et un maintien idéal. Grâce à lui, et quel que soit le dormeur que vous êtes, votre tête reposera agréablement dans votre lit. Il est proposé au format carré ou rectangulaire, selon que vous dormiez sur le dos ou sur le côté. Le petit plus : l’oreiller Tediber est fabriqué en France.

Il est donc possible de venir à bout des ronflements ! Si les ronflements altèrent la qualité de votre sommeil, essayez de comprendre leurs causes et testez un oreiller anti-ronflement si besoin.

Retour à : Tous nos conseils pour bien choisir son oreiller