Tediber n'est plus compatible avec votre navigateur web.
Nous vous conseillons d'utiliser un des navigateurs suivant Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge

La housse du matelas : compositions et traitements

La housse, appelée traditionnellement le coutil est la partie du matelas visible et en contact avec le dormeur. Cette partie est importante car elle permet d’améliorer le confort du dormeur en fonction des propriétés des matériaux utilisés.

Lire la suite

I. LES DIFFÉRENTS TYPES DE HOUSSE DE MATELAS :

La housse est le tissu qui entoure le noyau du matelas (et le garnissage s’il y en a). On l’appelle aussi le coutil. Il est important de choisir un coutil de qualité car cette surface sera celle qui sera le plus en contact avec le corps du dormeur.
Il existe plusieurs compositions, chacune ayant des propriétés différentes.

A. Le polyester :

Largement utilisé sur les coutils déhoussables, cette fibre synthétique a la particularité d’être très abordable et résistante. En revanche, elle limite la respirabilité et la ventilation du matelas.

B. Le coton :

coton

Fibre souple et douce, elle laisse respirer le matelas tout en étant isolante. Elle permet d’améliorer la qualité du sommeil. Très facile d’entretien, le coton est une matière confortable et solide qui supporte de fortes températures en machine si le coutil est déhoussable. Le coton n’a pas de propriété anti-acarienne, il y a donc souvent des traitements ajoutés durant la production pour avoir cette propriété. Les traitements utilisés sont alors des biocides qui vont tuer les acariens.

C. L’élasthanne :

Cette fibre permet d’apporter de l’élasticité au coutil mais n’est utilisé qu’en petite proportion, combinée à une autre matière.

D. Le Tencel :

tencel

Fabriqué à base de fibres d’eucalyptus, le lyocell est connu également sous la marque Tencel. Cette fibre, très douce et très respirante, est utilisée pour les matelas pour bébé car elle régule très bien la température du corps. Le lyocell ou tencel a également des propriétés antibactériennes et hypoallergénique, sans traitement chimique supplémentaire, il est donc conseillé pour les personnes allergiques.

De plus en plus de matelas sont déhoussables, ce qui permet de nettoyer sa housse régulièrement et d’améliorer l’hygiène et la durabilité de son matelas. Un lavage 2 fois par an est recommandé.

II. LES DIFFÉRENTS TRAITEMENTS DE LA HOUSSE

A. Les housses anti-acariens

acariens

Non visibles à l’oeil nu, les acariens sont des parasites qui se multiplient très rapidement. En 6 mois, votre lit peut contenir plus de 2 millions d’acariens, s’il n’est pas aéré régulièrement, à cause de la chaleur et la transpiration qui s’évaporent de notre corps la nuit.

Les traitements dont bénéficient certains matelas ou housse anti-acariens sont réalisés sans traitement chimique acaricide, mais grâce à des technologies innovantes. Il existe de nombreux traitement, tels que Immonuctem, PortecSOm ou encore Proneem. Ce dernier est formulé à partir d’extrait de margousier et est le seul traitement anti-acariens reconnu par la commission Européenne.

Ces housses permettent une meilleure protection et durabilité du matelas, grâce à une barrière imperméable qui filtre les acariens.

Il existe également des housses anti acarien sans aucun traitement, dont le tissage très spécifique permet de bloquer mécaniquement les acariens, comme par exemple les housses Allergostop. Les housses de se type sont positionnée sous le coutil.

Par ailleurs, la matière de la housse peut aussi avoir un impact sur la prolifération des acariens. Il faut éviter les mousses molletonnées, matelassées, doublées ou fabriquées à base de tissu éponge.

B. Les retardateurs de flammes

fire

Les retardateurs de flammes sont issus de la combinaison de plusieurs produits chimiques, utilisés pour leur rôle de protection contre le feu. Ces substances sont utilisées pour inhiber ou ralentir le processus de combustion ou empêcher au feu de se propager. Ils contiennent des substances nocives, comme des perturbateurs endocriniens. De plus, il n'existe aucune preuve de leur efficacité (Source ANSES). Interdits dans certains pays mais autorisés dans d’autres, ils sont à bannir, ne choisissez pas un matelas avec retardateurs de flammes.

C. Les traitements anti-transpiration

sweat

La transpiration nocturne est un phénomène tout à fait naturel qui permet à l’humidité créée par le corps de s’évacuer par la peau.

Les traitements anti-transpiration permettent une meilleure aération. La température est régulée et un microclimat s’installe autour du corps pour un meilleur confort.

Ces traitements se présentent sous forme d’alèse pour le matelas mais existent également aussi pour les couettes ou les oreillers, fabriqués à base de matières naturelles (autant en laine, qu’en latex ou en sarrasin). Ils permettent de réguler l’humidité qui s’accumule sur le matelas.

Découvrez le matelas Tediber