Quand changer de matelas ?

Vous dormez mal ou plus aussi bien qu’avant ? Vous avez mal au dos au réveil ? Il est peut-être temps de renouveler votre literie.

Avant de vous lancer dans la grande aventure de l’achat de votre nouveau matelas, voici quelques éléments qui vous aideront à identifier vos besoins et les critères les plus importants à prendre en compte avant de passer à l'achat.

Lire la suite

I. LES SIGNES PHYSIQUES

Quelque soient le prix et la qualité du matelas que vous choisissez, sa durée de vie maximum sera en moyenne de 10 ans. Votre confort sur votre matelas a changé, vos nuits ne sont plus aussi reposantes qu’avant ? Si la dégradation du matelas dans le temps est normale, elle ne doit pas causer un inconfort pendant la nuit.

douleurs au réveil

A. Les douleurs au réveil

Les douleurs sont les premiers signes vous indiquant qu’il est temps de changer de matelas. Si vous avez du mal à trouver une position durant la nuit et que vous êtes courbaturés au niveau du dos, des cervicales ou des reins en vous levant, cela est certainement causé par un changement de densité ou un affaissement de votre matelas. Le confort de ce dernier ne vous convient plus et ne vous permet plus de bénéficier de nuits réparatrices.

B. Le matelas grince

Une fois allongé sur votre matelas, vous percevez un grincement ?
Ce bruit peut venir de deux choses : de votre sommier ou de votre matelas, s’il s’agit d’un matelas à ressorts.
Afin d’identifier la source du problème, il suffit de débarrasser le sommier du matelas et de les tester individuellement.
Pour le sommier, les grincements peuvent être liés à un problème de vissage des pieds ou des lattes.

Si votre matelas est un matelas à ressort il est tout à fait normal qu’il fasse du bruit. Les ressorts peuvent frotter les uns contre les autres, ou contre le soutien de contour lorsqu’ils se compressent.

C. Les signes allergiques

Si depuis quelque temps vous avez remarqué que vous aviez des réactions allergiques dans votre chambre, il est possible que le coupable soit votre matelas. En effet, un matelas même très bien aéré est le un nid parfait pour les acariens et la poussière.

Les acariens prolifèrent quand le taux d’humidité est élevé et la température comprise entre 20 et 30 degrés. Or, chaque nuit le corps humain perd environ 30 cl d’eau en dormant. Cette réaction naturelle peut à la fois participer au développement des acariens mais également altérer les mousses avec le temps.

Même s’il est possible de réduire cet effet en aspirant régulièrement le matelas ou en optant pour un matelas déhoussable, aucune solution n’est efficace à 100% et changer de matelas devient inévitable.

Découvrez le matelas Tediber

II. LES SIGNES VISIBLES

Vous avez l’impression que la forme de votre matelas n’est plus la même ? Cela est tout à fait possible. Avec le temps, les mousses peuvent s’affaisser et le matelas perdre de son maintien. Nous vous expliquons pourquoi.

matelas affaissé creux

A. L’affaissement des mousses

Le signe visible de l'usure du matelas est l'affaissement des mousses, souvent accompagné d’une détérioration des matériaux le composant. L’affaissement des mousses est une réaction normale des matériaux avec le temps, et cela peut justifier la sensation que vous avez si vous ressentez les lattes ou les ressorts dans votre dos. Cet affaissement est naturel et notamment causé par les 30cl d'eau que nous perdons chaque nuit en dormant.

B. Le matelas a perdu de son maintien ?

Vous avez remarqué un problème de maintien qui n’est plus le même au fil du temps ? Si vous comparez le maintien du côté pied de votre matelas avec celui du côté que vous utilisez habituellement, vous verrez que la fermeté n’est pas la même, si ce coté est justement trop ferme, cela signifie que votre matelas a perdu de son maintien et qu'il est nécessaire de le changer.

C. L’effet cuvette

De même, avez-vous tendance à glisser vers le centre du matelas sans raison particulière ? Si oui, alors il s'agit de ce qu’on appelle “l’effet cuvette”, qui n’est autre qu’un affaissement du matelas, au centre, dû à la réaction naturelle du tassement des matériaux. Cet effet cuvette peut être limité, en choisissant un matelas plus épais ou fabriqué à base de matériaux de qualité et durables, mais même après plusieurs années d’utilisation, ne peut être totalement évité.

Découvrez le matelas Tediber