Tediber n'est plus compatible avec votre navigateur web.
Nous vous conseillons d'utiliser un des navigateurs suivant Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge

Quel oreiller pour quelle position ?

Le saviez-vous : durant la nuit, nous changeons entre 30 et 40 fois de position mais celle qui est récurrente est celle qui vous permet de tomber dans les bras de morphée. En étoile, à plat ventre, sur le côté ou encore sur le dos, c’est votre choix mais il est primordial que votre oreiller suive vos mouvements et garde votre colonne vertébrale alignée.

Lire la suite

I. Dormir sur le côté avec un oreiller épais

A. Les critères à prendre en compte

Dans cette position, respecter l’alignement de la colonne vertébrale requiert de prendre en compte 3 critères :

  • La largeur d’épaule : sur le côté, le creux à combler est plus important, du coup l’oreiller doit être assez épais (au minimum il doit avoir une épaisseur de 9 cm). En clair, plus vos épaules sont larges, plus l’oreiller devra grimper en épaisseur.
  • Fermeté du matelas : en fonction que vous vous enfonciez ou non dans votre matelas, cela influe sur l’épaisseur de votre oreiller. En effet un matelas ferme n’aura pas d’incidence notoire mais à l’inverse si vous possédez un matelas moelleux ou souple anticipez le fait que votre oreiller devra être un peu moins épais.
  • Poids de la tête : en moyenne, la tête représente 10% de votre poids total, ainsi hormis pour les oreillers à mémoire de forme (qui réagissent à la chaleur et non au poids), plus votre tête est lourde plus l’oreiller devra être ferme.

ours en boule

B. Les oreillers à privilégier : une question de hauteur !

La hauteur ou épaisseur de l’oreiller est au coeur de ce choix : s’il est trop bas votre nuque sera penchée vers l’arrière ; s’il est trop haut elle sera penchée vers l’avant.

Ainsi, les oreillers en plumes, duvet ou céréales sont idéaux car malléables, vous pouvez régler la hauteur souhaitée en jouant sur la densité du rembourrage. Concernant les autres, ils peuvent convenir mais il est fortement conseillé de les essayer avant et d’avoir en tête les critères énoncés plus haut.

II. Dormir sur le dos avec un oreiller qui assure un bon maintien

Dormir sur le dos (et en étoile pas de jaloux) est considéré comme une position de sommeil très bénéfique : la colonne vertébrale et la nuque sont parfaitement alignées, le dos est bien maintenu, et le poids bien réparti. Par contre amis ronfleurs méfiez-vous ! Cette position favorise les ronflements et l’apnée du sommeil, vous risqueriez de vous faire des ennemis en sachant que c’est également la position où l’on bouge le moins.

ours sur le dos

Dans cette position, privilégiez des oreillers mi-hauts et pas trop fins sinon la nuque serait alors tournée vers l’arrière et vous risquez d’avoir des douleurs au niveau des cervicales.

Synthétique, naturel, mémoire de forme, vous pouvez suivre vos préférences mais tournez vous plutôt vers les oreillers malléables (duvet/plume et céréales) ou encore ergonomique et mémoire de forme. Accompagné d’un bon matelas assez ferme, vos nuits seront très réparatrices.

III. Dormir sur le ventre avec un oreiller extra-plat

Position la moins populaire (16% des consommateurs Tediber) et pour cause, elle est plus que déconseillée. En effet, en dormant sur le ventre vous accentuez la courbure naturelle entre le bassin et le bas du dos. En plus c’est la position où l’on bouge le plus durant la nuit. Par ailleurs, pour les personnes souffrant d’apnée du sommeil ou les ronfleurs, ce n’est pas une position adaptée car elle rend la respiration difficile.

Ainsi, dormir avec un oreiller provoque une tension au niveau des cervicales (vu que pour respirer il faut tourner la tête) et comme personne ne résiste à l’envie d’enlacer son oreiller, le muscle du trapèze est tendu et vous risquez de vous réveillez avec les épaules très engourdies. Si vous voulez dormir sur le ventre, il vaut mieux dormir sans oreiller.

ours sur le ventre

Découvrez l'oreiller Tediber