Tediber n'est plus compatible avec votre navigateur web.
Nous vous conseillons d'utiliser un des navigateurs suivant Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge

Votre guide d’achat pour un oreiller anti-transpiration

Votre guide d’achat pour un oreiller anti-transpiration

En cas de sueurs nocturnes, il est utile de vous tourner vers des produits adaptés pour apaiser vos nuits. Un oreiller anti-transpiration vous apporte une solution saine et confortable pour vous sentir plus à l’aise et bénéficier d’un véritable repos.

Lire la suite

1. Pourquoi choisir un oreiller anti-transpiration ?

Il n’est pas toujours possible de profiter d’un temps de sommeil réparateur chaque nuit. Différents problèmes peuvent survenir et vous empêcher de dormir dans les meilleures conditions. Parmi eux, la transpiration excessive est une situation aussi désagréable que nocive pour la santé. Cette affection, appelée hyperhidrose, est très courante et touche près de 12 % de Français. Suer de manière abondante pendant que vous dormez peut être dû à plusieurs facteurs, comme une chambre surchauffée ou le fait de trop se couvrir, en dormant par exemple en pyjama. Une mauvaise régulation de la température corporelle peut aussi être causée par une activité anormale des glandes sudorales. Au quotidien, un être humain transpire en moyenne un litre d’eau chaque jour.

Le fait de trop transpirer provoque plusieurs éveils pendant la nuit, venant interrompre votre repos et nuire à un bon cycle du sommeil. Si votre chambre n’est pas trop chauffée (une température idéale à 18 °C est conseillé en hiver, avec la possibilité d’aérer pour faire baisser la température en été), c’est que votre propre corps génère une chaleur excessive durant la nuit. Pour y remédier, des solutions existent, avec notamment des oreillers composés de matériaux spécifiques en mesure d’aider à une meilleure régulation de la température du corps. En choisissant le bon produit, vous pourrez lutter efficacement contre les suées nocturnes et dormir à nouveau de manière normale.

2. Les différents modèles d’oreiller anti-transpiration

Choisir avec soin vos éléments de literie est important pour mieux dormir. Qu’il s’agisse du cadre de lit, du matelas ou de l’épaisseur des draps, tous ces facteurs influent sur la qualité de votre sommeil. Pour combattre le phénomène de sudation excessive, la meilleure habitude à prendre est d’utiliser des produits ayant la capacité de limiter la chaleur corporelle. Plusieurs types de coussin peuvent vous être recommandés dans ce domaine.

A. L’oreiller anti-transpiration en bambou

Un oreiller en bambou est une possibilité pertinente pour les personnes qui transpirent beaucoup pendant la nuit. Cette matière respirante est connue pour absorber la transpiration et éliminer l’humidité sur votre coussin en cas de suées nocturnes. Ce modèle dispose d’un garnissage résistant et peut aisément passer à la machine sans rien perdre de ses propriétés naturelles.

B. L’oreiller anti-transpiration en latex

Le latex est une matière tout aussi efficace pour lutter contre la transpiration nocturne. Il s’agit d’un matériau bien ventilé avec sa structure percée unique. Pour profiter de protections accrues, vous pourrez adopter une sous-taie en coton ainsi qu’un protège-oreiller en tissu éponge. Un coussin en latex naturel avec enveloppe pur coton est un excellent choix pour retrouver un sommeil réparateur. Seul défaut, l’oreiller en lui-même n’est pas lavable en machine. La housse peut néanmoins être passée au lave-linge régulièrement.

Découvrez l’incroyable oreiller Tediber

C. Le coussin avec garnissage en plumes d’oie

Les oreillers en garnissage naturels constituent une autre solution pertinente pour un sommeil serein. Sources de confort, ils bénéficient d’une belle adaptabilité pour épouser les formes du haut du dos, de la nuque et de la tête. Autre avantage, ils répondent aux enjeux environnementaux en utilisant des matières naturelles comme les plumettes et le duvet d’oie ou de canard. Assurant souplesse, moelleux et soutien, ces oreillers doux au toucher sont traités en outre contre les acariens et les bactéries. Il est possible de les laver fréquemment en machine à 30 °C.

D’autres solutions sont possibles pour votre garnissage, comme l’oreiller en sarrasin bio qui apaise les douleurs cervicales. En revanche, il n’est pas conseillé d’opter pour un oreiller ergonomique. Même de bonne qualité et pouvant s’adapter à toutes les morphologies, les coussins avec gel à mémoire de forme emmagasinent la chaleur et ne conviennent pas en cas de fortes sudations.

3. Les atouts d’un oreiller luttant contre la transpiration

Quel que soit votre choix, vous pourrez bénéficier avec ces modèles de produits se distinguant par un haut niveau de confort et une très bonne capacité d’aération. De nombreuses marques de référence commercialisent aujourd’hui des coussins dont les fibres, synthétiques ou naturelles, permettent une absorption idéale de l’humidité. Vous pourrez choisir en fonction de vos goûts un oreiller souple ou bien ferme capable d’épouser au mieux les formes de la nuque et de la tête.

La sélection d’une taie d’oreiller adéquate est également essentielle pour dormir sans être dérangé par une chaleur corporelle excessive. Avec une enveloppe composée uniquement de percale de coton, vous vous assurez d’une fraîcheur totale ainsi que d’une protection efficace contre les acariens.

Vous avez également la possibilité d’essayer l’oreiller rafraîchissant, une solution innovante se basant sur des technologies brevetées. Ces produits utilisent sur quelques centimètres une épaisseur de gel ayant la capacité de capter la chaleur à la surface du coussin. Un oreiller rafraîchissant vous permet de bien rester au sec au niveau de la tête et de dormir d’une traite, sans les nombreuses interruptions causées par la chaleur. Pour plus d’efficacité encore, certains modèles sont conçus pour pouvoir être placés au réfrigérateur 20 à 30 minutes afin de vous procurer une plus grande sensation de fraîcheur une fois allongé dans votre lit.


Lutter contre la transpiration nocturne est important pour éviter les insomnies, la fatigue chronique, les migraines, le mal de dos ou de nuque mais aussi des affections plus graves comme les apnées du sommeil.

Retour à : Tous nos conseils pour bien choisir son oreiller