Tediber n'est plus compatible avec votre navigateur web.
Nous vous conseillons d'utiliser un des navigateurs suivant Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge

Les différentes solutions d'homéopathie pour soigner un bébé qui dort mal

Les différentes solutions d'homéopathie pour soigner un bébé qui dort mal

L’homéopathie est utilisée par de nombreux adultes, mais est-elle sans danger pour les enfants ? Est-elle efficace ? Peut-on utiliser l'homéopathie pour un bébé qui dort mal ? Tediber vous apporte plusieurs éléments de réponse.

Lire la suite

1. L'homéopathie, c'est quoi ?

L'homéopathie est une pratique de médecine non-conventionnelle qui consiste à diluer (à très grande échelle) des substances qui provoqueraient des symptômes similaires au mal que l'on traite si elles étaient concentrées. Cette médecine douce n'est pas scientifique, et pour beaucoup d'experts, elle n'offre pas plus de résultats que l'effet Placebo. Mais pour d'autres personnes, c'est une bonne solution pour traiter, ou en tout cas soulager certains maux, notamment les insomnies ponctuelles ou chroniques.

2. Les avantages de l'homéopathie pour les troubles du sommeil de bébé

Tout d'abord, l'homéopathie est sans danger sur les enfants et les bébés, à condition, bien sûr, de toujours suivre les précautions d'usage ainsi que l'avis d'un professionnel homéopathe. C'est donc une solution idéale, car de nombreux médicaments sont proscrits pour les enfants en bas âge. De plus, le traitement homéopathique ne s'adapte pas seulement aux symptômes, mais aussi au caractère et aux antécédents du patient. Cela permet d'avoir un traitement vraiment personnalisé pour votre enfant selon son trouble du sommeil.

3. Nos conseils pour un traitement d'homéopathie pédiatrique

Tout d'abord, avant 1 an, on vous déconseille de donner des granules d’homéopathie directement à un petit enfant. Optez plutôt pour le sirop ou en laissant fondre les granules dans son biberon. Ensuite, il faut savoir que le Passiflora composé pour bébé est une solution qui suffit amplement dans la plupart des cas. Mais si pour votre bébé cela ne semble pas suffisant, il faudra peut-être vous tourner vers un traitement homéopathique plus personnalisé.

4. Les types de trouble du sommeil chez l'enfant

On trouve deux types de troubles chez l'enfant : les parasomnies et les dyssomnies. Voici leurs caractéristiques.

A. Les parasomnies du sommeil

Les parasomnies sont des maladies du sommeil qui sont peu présentes chez les bébés, mais plutôt chez les enfants entre 5 et 12 ans. Elles peuvent se présenter sous plusieurs formes comme les terreurs nocturnes, le somnambulisme, le bruxisme, ou l'énurésie. Elles interviennent durant le sommeil de l'enfant, elles ne sont donc pas aussi nuisibles à son sommeil que les dyssomnies. Pour la plupart de ces troubles, les causes restent mystérieuses, même si la piste génétique est privilégiée.

B. Les dyssomnies du sommeil

Les dyssomnies sont des troubles du sommeil qui rendent plus difficile l'endormissement du bébé et provoquent des réveils nocturnes. Elles favorisent donc, chez lui, la fatigue, le manque d'énergie et peuvent même à terme avoir des conséquences très néfastes sur sa santé. Les causes de ces maux peuvent être nombreuses. Angoisse de la séparation, problème de régularité dans le sommeil, troubles psychologiques... il est important de diagnostiquer les causes profondes du mal pour apporter une solution pérenne.

Découvrez l’incroyable matelas bébé Tedi by Tediber

C. Les traitements homéopathiques pour les parasomnies chez l'enfant

Les parasomnies ont tendance à disparaître, ou à se raréfier avec le temps. Mais durant la période où elles ont lieu, vous pouvez soulager votre enfant avec des produits homéopathiques pour le sommeil des bébés. En voici les principaux :

  • Stramonium 9 CH : médicament homothétique pour soulager le sommeil agité et les terreurs nocturnes.
  • Magnesia muriatica 9 CH : pour les enfants sujets à des cauchemars répétitifs et qui souffrent de somniloquie.
  • Kalium bromatum 9 CH : pour les enfants qui souffrent de somnambulisme, de terreurs nocturnes et d’énurésie.
  • Lycopodium 9 CH : pour les enfants qui souffrent de somnambulisme, de terreurs nocturnes, et de peur de l'abandon.
  • Borax 9 CH : pour les bébés nerveux et qui sursautent au moindre bruit.

D. Les traitements homéopathiques pour les dyssomnies chez l'enfant

Les dyssomnies impactent la quantité et la qualité de sommeil d'un bébé. Mais il existe des médicaments homéopathiques efficaces pour les traiter. Ces remèdes sont à prendre selon une certaine posologie que nous allons maintenant vous présenter.

  • Arnica 9 CH : 5 granules en soirée pour les enfants trop excités pour trouver le sommeil.
  • Ignatia amara 9 CH : 5 granules matin et soir pour les enfants au tempérament inquiet.
  • Arsenicum album 9 CH : 3 granules par jour pour les enfants angoissés, nerveux et qui présentent les symptômes embryonnaires de troubles obsessionnels compulsifs.
  • Chamomilla vulgaris 9 CH : 3 granules pour les enfants qui ressentent de l'angoisse à l'idée d'être seul et que le mouvement (voiture, landau) calme.

5. Les autres solutions contre les troubles du sommeil chez les bébés

Avant d'opter pour un traitement à l'homéopathie pour bébé, êtes-vous certain d'avoir mis en place toutes les solutions pour rendre plus simple son endormissement et favoriser la qualité de son sommeil ? Par exemple, avez-vous créé un rituel de coucher adapté à ses besoins, à son rythme et à sa personnalité ?


De même, êtes-vous certain que son matelas est bien confortable ? Enfin, dernière question, êtes-vous sûr que votre bébé souffre d'un trouble du sommeil réel ? Avant quelques mois, il est difficile de comprendre les causes réelles de ses difficultés d'endormissement. Il est donc inutile d'opter pour un traitement aussi personnalisé que l'homéopathie. C'est pour cette raison qu'on ne vous conseille des traitements d'homéopathie pour le sommeil de bébé qu'à partir de 4 mois.

Homéopathie : et si le problème persiste ?

Malheureusement, pour la plupart, les troubles du sommeil ne sont pas traitables de manière définitive. Alors, si malgré un traitement adapté et de bonnes habitudes et puis aucune cause extérieure visible, votre bébé continue de mal dormir, la consultation chez un spécialiste est impérative. Le médecin va vous orienter vers un traitement adapté aux problèmes rencontrés par votre enfant. Mais gardez bien à l'esprit que contre les troubles du sommeil, il n'existe pas de remède miracle.

Retour à : Tous nos conseils pour bien choisir son matelas enfant et bébé