Tediber n'est plus compatible avec votre navigateur web.
Nous vous conseillons d'utiliser un des navigateurs suivant Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge

Pourquoi bébé pleure ? Les raisons et les solutions à mettre en place

Pourquoi bébé pleure ? Les raisons et les solutions à mettre en place

Vous vous demandez pourquoi votre bébé pleure le soir, pendant sa nuit, ou dans vos bras ? On vous aide à décoder le message envoyé par votre enfant et les causes de ses crises. Ainsi, vous pourrez, vous aussi, retrouver vos nuits calmes et apaisées d'antan.

Lire la suite

1. Toutes les infos sur les pleurs de bébé

A. Les pleurs des premiers mois

En moyenne, un bébé pleure 2 heures par jour. Mais certains peuvent même pleurer plus de 3 heures dans une seule journée. Cela peut sembler excessif et faire peur à de jeunes parents, mais c'est tout à fait normal.

La période la plus riche en larmes et en cris dans la vie d'un bébé survient pendant ses 3 premiers mois de vie avec un pic de la 6e à la 8e semaine. Les pleurs sont alors sporadiques, violents et interviennent parfois à des moments surprenants, pendant un biberon, un câlin, la tétée...

Mais alors, que signifient ces pleurs excessifs ? Expriment-ils un mal-être ? Une inquiétude ? Des peurs ? Non, en tout cas la plupart du temps. Ce n'est qu'un moyen (ou plutôt un réflexe) qui permet à votre enfant d'obtenir des éléments nécessaires à sa survie.

B. Les fausses idées sur les pleurs de bébé

Avant d'entrer plus en détail dans le sujet, il est important de revenir sur plusieurs fausses idées ancrées dans la tête de nombreux jeunes adultes. Non, pleurer ne "développe pas les poumons" de l'enfant. Non, prendre votre enfant dans vos bras quand il pleure ne va pas le gâter. Au contraire, le laisser à ses larmes risque de le frustrer d'amour et vous le rendre insupportable. Le temps de l'indépendance et de la rébellion viendra bien assez vite pour gaspiller les moments de complicité que vous pouvez avoir avec lui dans ses premiers mois.

2. Pourquoi bébé pleure la nuit ? Les raisons principales

Un nourrisson n'est pas un être aux désirs complexes. Il ne fait pas de caprices. S'il pleure, c'est parce qu'il souhaite vous envoyer un message et que c'est l'unique langage qu'il connaît. Dans les faits, ces messages se résument généralement à 3 choses : j'ai faim, j'ai mal et je m'ennuie. On vous aide à reconnaître les indices qui correspondent à ces messages.

A. Bébé pleure parce qu’il a faim

Lorsqu'un nouveau-né veut son biberon, ses pleurs commencent doucement et vont ensuite aller crescendo, à mesure que la faim se fait de plus en plus forte.

B. Bébé pleure parce qu’il a mal

La douleur est très facile à percevoir au travers de ses crises. Lorsqu'un enfant a mal, ses pleurs sont aiguës, très courts et très violents. Pour vos oreilles, ce sont les plus désagréables.

Découvrez l’incroyable matelas bébé Tedi by Tediber

C. Bébé pleure parce qu’il s'ennuie ou est fatigué

Là, les sanglots de bébé vont être plus doux et ne vous sembleront pas "urgents" à l'oreille. Cependant, ils risquent de s'intensifier si vous ne faites rien ou si l'enfant ne s'est pas endormi entre-temps. Découvrez notre guide pour faire dormir bébé dans son lit

D. Les autres raisons

Il existe d'autres causes aux pleurs de bébé la nuit. Les principales sont :

  • les coliques et la diarrhée ;
  • l'érythème fessier (inflammation cutanée) ;
  • un problème lié à la température ;
  • une transition entre 2 cycles de sommeil.

3. Comment calmer bébé lorsqu'il pleure ?

Il existe différentes méthodes très efficaces pour calmer bébé lorsqu'il pleure. Même si ces solutions ne correspondent pas à tous les tempéraments d'enfant, elles offriront d'excellents résultats la plupart du temps.

A. Créer un environnement calme et détendu

Parlez d'une voix douce et calme lorsque vous vous adressez à votre bébé en pleurs. Pour l'environnement de la chambre, les lumières doivent être tamisées, et le bruit ambiant doit être réduit au minimum. Enfin, il est également primordial que vous restiez calme, car les bébés sont parfois très sensibles aux émotions de leurs parents. Si vous êtes stressé ou très agacé, il vaut donc mieux passer le relais, car les pleurs risquent d'augmenter plutôt que de diminuer.
Sachez qu’un rituel du coucher chez le bébé est tout aussi important.

B. Avoir un contact physique

La première chose à faire si votre bébé ne se calme pas avec votre voix, c'est de lui toucher le ventre. Pour lui, c'est un geste rassurant. Vous pouvez aussi le prendre dans vos bras, même s'il vaut mieux l'éviter lorsque bébé est déjà couché dans son lit. Le fait de se retrouver contre le corps d'un parent est un moyen pour lui de se sentir en sécurité.


C. Favoriser le mouvement et l'activité

Si votre bébé continue de pleurer, c'est sûrement qu'il ne veut pas/plus dormir pour le moment. Dans ce cas, faites-le bouger en le berçant dans vos bras. La balade en landau (ou même en voiture) est aussi très efficace, car le mouvement a un effet apaisant sur les bébés.

4. Que faire si les pleurs persistent ?

Si malgré tous vos efforts, bébé pleure tout le temps et vous ne savez pas pourquoi, il est possible qu'il souffre d'un trouble du sommeil. Dans ce cas, prenez rendez-vous avec un spécialiste.

On vous conseille également d'aller voir un médecin dans les cas suivants :

  • Les sanglots de l'enfant ne sont pas habituels et il semble ne pas vouloir dormir ou s'alimenter.
  • Bébé a de la fièvre et est malade (reflux gastro-œsophagien, diarrhée).
  • Les pleurs de bébé semblent dus à une douleur aiguë, une blessure ou une chute.
  • La période de crise continue à l'issue des 3 premiers mois.

Pourquoi bébé pleure : conclusion

Grâce à notre article, vous saurez maintenant pourquoi votre bébé pleure lors de ses petites crises. Ennui, faim, douleur, voilà les raisons dans 90 % des cas. Si vous n'arrivez pas à calmer votre bébé malgré tous vos efforts, ne vous sentez pas coupable. Cela ne présume en rien de vos qualités de parents. Au contraire, votre inquiétude à ce sujet témoigne de votre implication.

Retour à : Tous nos conseils pour bien choisir son matelas enfant et bébé