Tediber n'est plus compatible avec votre navigateur web.
Nous vous conseillons d'utiliser un des navigateurs suivant Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge

Rituel du coucher de bébé : comment le mettre en place ?

Rituel du coucher de bébé : comment le mettre en place ?

Le rituel du coucher chez bébé est un élément essentiel de son développement. Mais comment le mettre en place ? Quelles étapes doit-il contenir ? Comment le faire évoluer au fil des années ? On vous donne toutes les infos pour créer le rituel du coucher le mieux adapté à la situation de votre famille.

Lire la suite

1. Pourquoi le rituel du coucher est essentiel pour bébé ?

Le développement de bébé passe forcément par l'apprentissage et la reproduction de bonnes habitudes. Pour qu'il se fasse naturellement, il est important de mettre en place des rituels, et notamment un rituel du coucher. Car le sommeil, surtout lorsqu'on est enfant, est primordial.

A. Prendre de bonnes habitudes de sommeil

Le principal intérêt d'instaurer un rituel du coucher pour bébé, c'est d'apprendre à ce dernier l'importance de la nuit de sommeil. En effet, plus il va grandir, plus des éléments extérieurs (colère, stress, excitation) vont influer sur sa facilité à s'endormir. C'est pour cela qu'il doit, dès le plus jeune âge, avoir des repères et une structure qui vont naturellement l'apaiser à l'arrivée de la nuit. C'est un apprentissage au sommeil pour l'enfant qui lui sera utile toute sa vie.

B. Partager des instants de complicité et de tendresse

Les parents qui travaillent toute la journée n'ont pas forcément tout le temps qu'ils voudraient consacrer à leur famille, même quand ils sont à la maison. Le rituel du coucher, c'est donc un moyen de profiter d'un moment de partage et de complicité avec votre enfant. Câlins, petit massage, toilette, jeux calmes, histoire... Tous ces petits instants resteront gravés dans la mémoire de votre bébé et dans la vôtre.

C. Développer l'indépendance de bébé

Un rituel du coucher doit évoluer avec les besoins de bébé. Au début de sa vie, un nourrisson dort entre 18 et 20 heures par jour. Votre premier rituel mis en place va donc avoir pour but de lui apprendre à faire la différence entre le jour et la nuit. Ensuite, des éléments de toilette et des petits jeux vont s'intégrer et permettre à votre enfant de gagner en autonomie. Ainsi, passé 3 ou 4 ans, un bébé peut prendre un bain tout seul. Il peut aussi enfiler son pyjama sans aide.

2. Mettre en place un rituel du coucher

Maintenant que vous connaissez les avantages à instaurer un rituel du coucher, voici quelques conseils pour vous aider à le mettre en place.

A. Des activités calmes

Choisissez avec soin les activités calmes avant de dormir de soirée de votre enfant. Elles doivent être calmes afin de ne pas l'énerver outre-mesure. En effet, quelques heures avant d'aller dormir, il est important d'éviter les sources de dopamine pour ne pas diminuer ses capacités d'endormissement. Après le repas du soir, évitez donc de le mettre devant un écran ou de lui faire faire de l'activité physique (jeux bruyants, chamailleries), au risque qu'il ne puisse plus trouver le sommeil.

Parlez avec une voix calme, installez une ambiance tamisée. Si vous souhaitez lui raconter une histoire, restez à un niveau sonore bas et ne multipliez pas les mouvements et les scènes qui pourraient "exciter" l'enfant (éclats de rire, stupeur...). Ainsi, il tombera beaucoup plus facilement dans le sommeil afin que bébé fasse ses nuits.

Découvrez l’incroyable matelas enfant et bébé Tedi by Tediber

B. Hygiène et toilette

Un rituel du coucher doit forcément intégrer une toilette. Bain, brossage de dents, lavage des mains,... l'hygiène est un élément essentiel de l'éducation des enfants. Ces petites actions du soir vont devenir des habitudes qui vont les accompagner toute leur vie. Le brossage des dents est particulièrement important, car il permettra d'éviter beaucoup de problèmes de santé dans l'avenir. Surtout pour les enfants amateurs de sucré.

C. Tendresse et fermeté

Si les moments en soirée doivent inciter à la tendresse et la complicité, il ne faut pas pour autant être laxiste. Ne changez pas l'heure du coucher au gré des colères ou des lamentations de votre enfant. Soyez ferme. Évidemment, cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas adapter les horaires pour des raisons exceptionnelles. Mais, 90 % du temps, tenez-vous-en à ce que vous avez décidé. Même si, avec le temps, certaines règles établies (horaire de coucher, histoire pour dormir, droit de regarder la télé) vont forcément évoluer.

D. L'importance de la chambre et du lit de bébé

Bien que ce ne soit pas un élément qui s'inscrive concrètement dans le rituel de bébé, vous devez tout de même prendre un grand soin dans l'aménagement de sa chambre pour faciliter son endormissement. Température de chambre bébé à 20°, matelas de qualité (pas d'oreiller ou de doudou pendant les premiers mois), veilleuse, boîte à musique... à vous de voir ce qui correspond le mieux à la personnalité de votre enfant. Découvrez aussi tous nos conseils afin de savoir à quelle heure coucher bébé.

3. Le rituel du coucher de bébé par âge

A. Le rituel du coucher avant 6 mois

Avant 6 mois, il n'y a pas besoin d'instaurer un rituel du coucher. Le sommeil du nouveau-né est rythmé par la tétée (allaitement maternel et biberon) et rien d'autre. Pour l'aider à trouver progressivement ses repères, vous pouvez, par exemple, prendre progressivement plus de temps pour le coucher le soir et le stimuler un peu plus le jour. Mais, pour cela, il est plus judicieux d'attendre qu'il soit en mesure de différencier le cycle jour/nuit.

B. Le rituel du coucher à 7 mois

À 7 mois, un bébé dort environ 14 heures dans une journée, 10-12 heures durant la nuit et le reste pendant la sieste. C'est donc le moment parfait pour intégrer une routine de couchage. Elle doit être simple et lui permettre uniquement de bien faire la différence entre le sommeil de journée et celui de nuit. Par ailleurs, elle doit aussi être assez courte pour pouvoir être reproductible quand votre bébé se réveille durant la nuit.


C. Le rituel du coucher à 12 mois

À 1 an, votre bébé n'est pas encore autonome. C'est donc à vous de lui faire prendre son bain et de le coucher. Instaurez un climat de confiance et de calme pour que ce moment de séparation ne soit pas trop difficile pour le petit ou la petite. Quant au doudou et la tétée, essayez déjà de ne les autoriser que pendant les nuits de sommeil. Cela facilitera son endormissement, et surtout, diminuera les réveils intempestifs. Découvrez également notre article pour savoir comment coucher bébé.

D. Le rituel du coucher à 2 ans

À 2 ans, un enfant est beaucoup plus autonome. Il va progressivement apprendre à se laver les dents seul, à prendre un bain et enfiler son pyjama. Accompagnez-le dans ses activités de soirée, mais n'imposez rien si vous constatez qu'il gagne en indépendance. Si vous avez prévu de lui lire une histoire et qu'il joue calmement avec ses jouets, laissez-le dans son petit monde.

Conclusion : le rituel du coucher jusqu'à quel âge ?

Le rituel du coucher ne doit pas être abandonné avec l'âge. Il doit suivre une personne tout au long de sa vie. En effet, les règles que nous venons de vous préconiser pour l'endormissement des nouveau-nés sont exactement les mêmes que pour les adultes. Même à 30 ans, les écrans, les horaires de couchage changeants, le manque d'hygiène en soirée rendent l’endormissement difficile.

Retour à : Tous nos conseils pour bien choisir son matelas enfant et bébé