Tediber n'est plus compatible avec votre navigateur web.
Nous vous conseillons d'utiliser un des navigateurs suivant Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge

Le sommeil de bébé de sa naissance jusqu'à 12 mois

Le sommeil de bébé de sa naissance jusqu'à 12 mois

Un bébé passe la majeure partie de son temps à dormir. Il est donc primordial que cet instant soit pour lui le plus reposant et réparateur possible. Pour vous aider dans cette mission, on vous présente les différentes étapes de l'évolution du sommeil de bébé de 0 à 1 an et comment vous adapter.

Lire la suite

1. Le sommeil de bébé de 0 à 3 mois

Le sommeil de bébé à sa naissance est très désordonné. Il ne fait aucune différence entre le jour et la nuit, car son horloge biologique n'est pas encore fixée. Il dort généralement par période de 2 ou 4 heures, et peut rester éveillé plusieurs heures entre chaque cycle. La plupart du temps, lorsqu'il se réveille, c'est parce qu'il a besoin de se nourrir, mais certains bébés restent plus longtemps éveillés que d'autres. Comme souvent, tout est une question de tempérament.

A. Durée du sommeil

On considère qu’un nourrisson peut dormir entre 14 et 17 heures par jour durant les trois premiers mois. Il est habituel qu’un bébé ne reste éveillé que 2 à 3 heures consécutives, de jour comme de nuit. La période d’éveil est toutefois plus importante quand arrive la fin de la journée, en général entre 17 heures et 22 heures. L’horloge biologique finit par se régler après 8 à 10 semaines. Jusque-là, les heures de sommeil sont nombreuses durant le jour. On note cependant qu’un bébé boit plus la journée que la nuit dans la majorité des cas.

B. Choisir la position appropriée

Pour bien coucher votre bébéhttps://mag.tediber.com/enfants/comment-caler-bebe-lit, la seule position recommandée est sur le dos. Elle permet d’éviter le syndrome de mort subite du nourrisson. C’est seulement vers l’âge de 6 mois qu’un bébé peut se retourner seul sur le ventre. À ce moment-là, cela ne représente plus un véritable danger. Pour pouvoir faire ses nuits, un nourrisson doit trouver son propre rythme. Vous pouvez seulement l’accompagner, ce phénomène pouvant prendre plus de temps selon chaque enfant. Pour faire une nuit, un bébé doit pouvoir dormir 5 à 6 heures consécutives sans avoir besoin de boire. Environ 25 % des bébés de moins de 3 mois sont dans ce cas.

C. Mettre en place un bon environnement

Pour faciliter les nuits d’un tout-petit, il est nécessaire de lui prodiguer un cadre confortable. Une pièce à température idéale dans la chambre bébé (autour de 20 °C), des habits de saison, une couche propre et une fine couverture dans laquelle l’emmailloter sont recommandés. Au bout de 2 mois, cette technique n’est plus appropriée toutefois. Un berceau/conseils/matelas-enfant-bebe/berceau-bebe avec un matelas ferme est le meilleur choix pour les premières semaines de l’enfant, sans aucun objet aux abords (pas d’oreiller ou de biberon par exemple) pour un sommeil calme et sans risque.

Découvrez l’incroyable matelas enfant et bébé Tedi by Tediber

2. Le sommeil de bébé de 3 à 6 mois

Passé 3 mois, un bébé pèse autour de 5 kg et possède alors assez de réserve pour pouvoir espacer ses besoins en lait. Il peut alors dormir plus longtemps sans connaître de réveils nocturnes pour boire. Il gagne aussi en confiance dans son environnement et se montre plus calme. Il est courant qu’il suce son pouce et il est possible qu’il fasse des siestes en dehors de son lit. Son horloge biologique de 24 heures est en train de se régler peu à peu. À partir de 4 mois, un bébé commence à prendre des habitudes en matière d’éveil et de sommeil. Trois siestes par jour sont fréquentes, le matin, l’après-midi et le soir. Vers 5 à 6 mois, vous arriverez à décoder aisément les signes de fatigue comme les pleurs, les bâillements ou un manque d’intérêt pour les jouets. Cela signifie qu’il est temps de commencer une routine du coucher pour le faire dormir tranquillement.

A. Durée de sommeil

Quatre mois après sa naissance, un bébé se met à dormir pendant 12 à 15 heures chaque jour en moyenne. Son temps de sommeil se concentre la nuit dans la plupart des cas, le père ou la mère ayant besoin de se lever moins souvent pour prendre soin de lui. On peut remarquer que c’est aussi à cette période que les très jeunes enfants commencent à faire leurs nuits correctement. Il n’est plus rare désormais de voir les bébés dormir durant 5 ou 6 heures de suite sans réveil. L’endormissement est également plus facile au quotidien.

B. Aider votre bébé à faire ses nuits

Il est possible de suivre quelques conseils pour favoriser le sommeil de l’enfant. Un rituel peut être organisé autour du coucher maintenant que l’enfant dort à des heures plus régulières. Celui-ci consiste à répéter les mêmes gestes chaque soir, avec par exemple un bain, une berceuse ou des câlins. Les massages, en favorisant la sécrétion de mélatonine, contribuent par ailleurs à améliorer les cycles d’éveil et de sommeil chez l’enfant. Il est possible de le mettre au lit avant qu’il ne soit complètement endormi afin qu’il apprenne à s’endormir par lui-même. Pour les mères qui allaitent, il est conseillé d’éviter la caféine pendant un temps. La caféine passe dans le lait maternel et peut causer une certaine peine à s’endormir chez le nourrisson.

C. Comprendre les causes de réveil nocturne

Un bébé peut à ce stade de son développement connaître de micro-réveils pendant la nuit. Les causes de ce phénomène sont multiples. Il peut s’agir d’une poussée de croissance, d’un changement de cycles de sommeil (lié à des déplacements par exemple) ou encore du besoin de ressentir la présence de ses parents. Il est indispensable de l’accompagner s’il se réveille pour qu’il puisse se rendormir rapidement.

3. Le sommeil de bébé entre 6 mois et 1 an

Entre 6 mois et 1 an, bébé se réveille la nuit, pleure, mais peut aussi se rendormir tout seul. Cette période est essentielle à son bon développement. C’est celle durant laquelle il va expérimenter une certaine angoisse au moment de la séparation, même si vous avez mis en place un rituel du coucher. Pendant la nuit, il peut donc arriver qu'il ait besoin d'être rassuré, d'entendre votre voix ou d'avoir un câlin.

A. Durée de sommeil

Au fil des mois, un bébé prend l’habitude de réduire son temps de sommeil. Jusqu’à 11 mois, une durée allant de 12 à 15 heures par jour est fréquente. Elle passe ensuite de 11 à 14 heures autour de sa première année. En général, on observe chez les nourrissons de cet âge deux siestes, l’une pendant la matinée et l’autre l’après-midi, d’une durée d’un peu plus d’une heure. Celles-ci continuent jusqu’à leurs 18 mois le plus souvent.

B. La routine à adopter

À cet âge, le sommeil d’un enfant peut être perturbé pour de nombreuses raisons propres à son développement. Une poussée de croissance, une maladie, l’angoisse d’être séparé ou une poussée dentaire sont autant de facteurs nuisant à sa qualité de sommeil. Il est important de ne pas vous décourager dans ce cas de figure et de continuer votre routine de coucher habituelle pour l’aider à s’endormir. Cette période de perturbation finira par cesser et l’enfant pourra à nouveau mieux dormir. Il est important de toujours le rassurer, en laissant par exemple entrouverte la porte de sa chambre, en lui donnant un doudou ou en conservant allumée la lumière d’une veilleuse. Vous pourrez en profiter pour lui lire une dernière histoire ou mettre une musique douce qui va l’apaiser.

Durant la nuit, il est préférable de limiter les interactions en cas de réveil pour ne pas réduire sa durée de sommeil. Si vous remarquez une respiration difficile ou des ronflements bruyants, un problème sous-jacent est possible. Il est recommandé d’en parler à un pédiatre sans perdre de temps. Une bonne qualité de sommeil est en tout cas nécessaire chez les enfants en bas âge. Elle contribue à la maturation du cerveau et favorise de nombreuses fonctions mentales, comme le langage et la mémoire.

4. Sommeil de bébé : 3 questions pour aller plus loin

A. Pourquoi mon bébé ne fait pas ses nuits ?

De nombreux facteurs peuvent être responsables des réveils nocturnes et des troubles du sommeil de bébé. Croissance, poussée dentaire, maladie, angoisse de la séparation, stress de votre part... les raisons ne manquent pas. Si vous avez décidé d'opter pour l'allaitement, les difficultés d’endormissement de votre enfant sont peut-être liées à votre consommation de caféine. Pour le savoir, arrêtez de boire du café ou des excitants pendant deux semaines.


B. Faut-il laisser bébé pleurer lorsqu'il se réveille ?

Cette question est très controversée. La réponse que vous lui donnerez dépend de vos valeurs, mais chez Tediber, on préfère s'appuyer sur l'avis des pédiatres en proposant une solution mixte. En effet, votre enfant aura parfois véritablement besoin de votre présence à ses côtés (cauchemar, angoisse) et parfois non. Notre conseil est donc d'attendre un peu pour réagir et vous rendre à son chevet. Il est bien possible qu'il se rendorme seulement après une ou deux minutes de crise. Découvrez notre article pour comprendre pourquoi bébé pleure.

C. Faut-il dormir avec bébé ?

Le cododo (dormir dans votre lit et dans votre chambre avec votre enfant) est une pratique de plus en plus populaire. Elle peut comporter des risques, mais en général, les parents qui la pratiquent savent comment garantir la sécurité de leur bébé. Chez Tediber, on vous conseille tout de même de laisser votre bébé dans son propre lit, sur son propre matelas, sauf si vous sentez que vous avez besoin (et lui aussi) de cette relation particulière.

Découvrez également notre article pour savoir combien d’heure de sommeil bébé a-t-il besoin.

Retour à : Tous nos conseils pour bien choisir son matelas enfant et bébé