Que faire contre les mauvais rêves ?

Que faire contre les mauvais rêves ?
Temps de lecture : null minutes - 11/08/2022 - Julien SYLVAIN

Vous vous demandez pourquoi fait-on des cauchemars ? De manière générale, un cauchemar survient lorsque vous avez eu beaucoup de stress pendant la journée. Ces situations stressantes sont anciennes ou récentes. À part les émotions fortes, sachez que l’alcool, les repas riches et les médicaments peuvent aussi avoir cet effet. Comment faire pour lutter contre ce problème ? Voici quelques conseils contre la parasomnie.

Lire la suite

Pourquoi fait on cauchemars

1. Comprendre le fonctionnement du cauchemar

Les cauchemars sont des terreurs nocturnes qui n’apparaissent que lors du sommeil paradoxal faisant suite au sommeil lent. Ce sommeil paradoxal est la dernière phase du cycle du sommeil. Il faut savoir que le cauchemar vient de l’inconscient et qu’il s’agit souvent de rêves angoissants.

Le scénario varie, mais dans la plupart des cas, il s’agit de la course-poursuite, d’une prise en otage sans issue ou encore du ridicule en public. Les cauchemars ont tendance à revenir lorsque vous êtes stressé ou qu’un problème qui doit être résolu reste en suspens.

Le réveil est difficile et vous avez du mal à reprendre un rythme cardiaque normal. La sensation d’angoisse reste présente.

Après un cauchemar, le souvenir demeure et vous avez besoin de quelques minutes avant de pouvoir vous réveiller correctement. Vous avez besoin de conseils pour améliorer votre sommeil.

comprendre cauchemars

2. Pourquoi les cauchemars sont nécessaires ?

Vous vous interdisez d’exprimer certains ressentis et sentiments qui vous ont stressé pendant la journée ? Ces émotions finissent par devenir des cauchemars pendant la nuit.

Sachez que les cauchemars vous permettent de décompresser si vous vivez trop d’émotions et que vous avez du mal à les gérer.

Découvrez le matelas Tediber

Vous venez de vivre un accident de voiture et vous n’êtes pas encore remis de vos émotions ? Ces quelques souvenirs négatifs restent quelque part dans votre tête et se métamorphosent en cauchemar dès que vous vous couchez.

À cause des fonctions cathartiques et régulatrices, les émotions deviennent des cauchemars. Dès que vous avez digéré vos émotions, vous ne faites normalement plus de mauvais rêves.

empecher cauchemars

3. Qu’est-ce que les cauchemars pathologiques ?

Un être humain fait occasionnellement de mauvais rêves. Cela permet à l’inconscient de s’exprimer normalement et sainement.

Beaucoup de personnes font des cauchemars une fois par mois. Cette expérience bien que désagréable peut se produire une fois par semaine, mais cela reste rare.

Il ne s’agit que d’un trouble léger si les cauchemars surviennent moins d’une fois dans la semaine. Par contre, si l’individu s’en plaint, il faut qu’il se soigne. Le problème est modéré ou grave si les cauchemars se produisent plus d’une fois.

Si le patient présente une certaine fragilité émotionnelle, il doit aller voir un thérapeute. Le trouble pathologique doit être traité dans l’immédiat si les cauchemars se produisent chaque nuit.


A. Des personnes plus susceptibles de faire des cauchemars que d’autres

Le constat n’a aucune preuve concrète, mais il semble que les personnes artistiques et créatives font plus de cauchemars que les autres. Leur inconscient est capable de s’exprimer avec plus de liberté et les émotions ne restent pas au fond d’elles.

B. Pour révéler les maladies

Les individus qui souffrent de dépression, de schizophrénie et d’anxiété peuvent faire plus de cauchemars que les autres. Il en est de même des maniaco-dépressifs ou alcooliques qui traversent une période de sevrage.

Leur état vacillant ne leur permet pas de passer de belles nuits. Ils peuvent faire des cauchemars assez violents qu’ils finissent par confondre avec la réalité.

eviter cauchemars

C. Le cauchemar chez les enfants

Votre enfant se réveille en sueur et en pleurs en venant vous voir ? Notez alors que les enfants font plus de cauchemars que les adultes, mais qu’il n’y a pas d’inquiétude à voir. Les mauvais rêves font partie du développement des enfants.

Entre 3 et 6 ans, 50% font des cauchemars, mais occasionnellement. Par contre, l’intensité et la fréquence ont tendance à diminuer à mesure que les années avancent.

4. Comment faire pour se rendormir ?

Après le cauchemar, on se réveille subitement et on a beaucoup de mal à se rendormir. Il faut d’abord un retour au calme qui favorise l’endormissement. Il est important de rationaliser le cauchemar et de revenir dans le monde réel.

Vous pouvez allumer votre lampe et boire un peu d’eau. Vous avez la possibilité de vous relaxer un peu pour aider l’esprit et le corps.

Pratiquez quelques techniques de respiration pour vous calmer. Il est parfois nécessaire d’attendre une demi-heure avant de retrouver un pouls normal. Ce n’est qu’après qu’on peut se rendormir.

5. Comment comprendre les cauchemars ?

On dénote 5% de personnes qui font beaucoup trop de cauchemars. Le mauvais rêve simule les menaces pour vous permettre d’y faire face, mais cela peut devenir fatigant à la longue.

Si les cauchemars se produisent trop souvent, vous pouvez les noter sur un carnet lorsque vous vous réveillez. Cela vous permet de vous débarrasser des émotions négatives et de les comprendre en même temps.

Vous saurez quelle action entreprendre pour ne plus faire de rêves effrayants. Une fois que vous vous réveillez le matin, relisez les notes et essayez de les interpréter tout en vous faisant aider. Vous pouvez regarder la signification des rêves sur internet.

6. Qui consulter pour ne plus faire de cauchemars ?

Si les cauchemars commencent à vous gâcher la vie, il faut consulter un spécialiste, car cela risque d’impacter négativement sur votre quotidien. Ce dernier va tout vous dire sur le mode de fonctionnement du cauchemar.

matelas tediber

7. Pour éviter de faire de mauvais rêves

Les conséquences du manque de sommeil dû aux cauchemars sont nombreuses. Pour les éviter, il faut arrêter les écrans et faire un peu d'exercice avant d’aller au lit. Ne prenez pas de repas trop copieux et ne buvez pas d’alcool. De même, consommer du fromage vous conduit à passer des nuits agitées.

Pensez aussi à changer de matelas et de literie si nécessaire. Si vous avez un matelas trop dur ou trop mou, vous aurez du mal à dormir. Changez aussi de draps au moins toutes les 2 semaines pour dormir dans le confort.

Évitez de regarder les films d’épouvante et émissions stressantes pour ne pas en rêver. Si le travail vous stresse, prendre un congé ne serait pas de refus si vous en avez la possibilité.

← Tous nos conseils pour bien choisir son matelas

L'auteur : Julien SYLVAIN

Avec plus de 13 ans d'expérience dans la literie et le textile, Julien a aiguisé sa connaissance des matériaux et des produits. Il n'a pas son pareil pour déjouer le vrai du faux dans les arguments marketing.

Lire ses autres articles
← Retrouver l'équipe de rédaction