Enfant somnambule : tout savoir pour apporter des solutions efficaces

Enfant somnambule : tout savoir pour apporter des solutions efficaces
Temps de lecture : null minutes - 11/08/2022 - Julien SYLVAIN

Votre enfant est somnambule et vous ne savez pas quoi faire pour l'aider ? Pas de panique, on vous explique tout ce qu'il y a à savoir sur ce phénomène, somme toute assez bénin, et les solutions à apporter.

Lire la suite

Enfant somnambule

I. Le somnambulisme : définition, causes, effets

Avant de vous présenter les solutions à mettre en place pour "soigner" votre enfant somnambule, voici toutes les dernières infos sur cette maladie du sommeil.

A. Définition du somnambulisme

Le somnambulisme est une parasomnie du sommeil qui se caractérise par un état d'éveil complètement inconscient. Certaines parties du cerveau fonctionnent, mais pendant le sommeil du dormeur. Le somnambulisme est la première cause d'accident nocturne et touche actuellement environ 2 % de la population. Une crise de somnambulisme peut durer de 30 secondes à 30 minutes.

Il existe d'autres types de parasomnie comme les éveils confusionnels, les hallucinations nocturnes, les crises de terreurs nocturnes, ou encore, le syndrome des jambes sans repos.

matelas enfant tediber

B. Les différentes formes de somnambulisme

Le somnambulisme est un trouble du sommeil qui se manifeste à différents degrés.

Le somnambulisme simple concerne la grande majorité des cas. Le dormeur, inconscient d'être éveillé, peut se déplacer pendant 10 minutes, mais ne prend pas vraiment de risque. Il va revenir tout seul dans son lit pour terminer sa nuit. Ou alors, il peut également lui arriver de rester assis sur son lit quelques minutes, avant de rapidement se recoucher.

Le somnambulisme à risque se manifeste 2 à 3 fois par semaine. Les crises durent plus de 10 minutes et le dormeur présente une attitude qui peut s'avérer dangereuse pour lui, et aussi pour les autres parfois.

Enfin, il existe des cas de somnambulisme extrêmes comme la sexomnie. Le malade, inconscient de ses actes, se masturbe, effectue des mouvements de bassin ou mime un acte sexuel.

C. Les causes du somnambulisme

Les causes du somnambulisme sont nombreuses. Les principales sont :

Le stress et l'anxiété au quotidien.

Les antécédents familiaux et des prédispositions génétiques.

La fatigue et le manque de sommeil.

L'activité physique intense en fin de journée.

Parfois, plusieurs de ces facteurs peuvent s’additionner. Par exemple, quelqu'un qui a des prédispositions génétiques peut également souffrir de manière ponctuelle de stress et d'anxiété.

Enfant somnambule

II. Somnambulisme chez l'enfant : quelle est l'ampleur du phénomène ?

Le somnambulisme est beaucoup plus présent chez l'enfant que chez l'adulte. Environ 20 % des 4-8 ans sont touchés par ce phénomène. Contrairement aux adultes, les accès de somnambulisme chez l'enfant se caractérisent quasi exclusivement par une amnésie post crise. Par ailleurs, 20 % des somnambules en bas âge souffrent également d'énurésie (pipi au lit), surtout les garçons. En revanche, les accès de terreurs nocturnes et la panique qui en découlent sont moins fréquents.

Découvrez le matelas enfant Tediber

III. Enfant somnambule : comment réagir ?

Que faire face à un enfant en pleine crise de somnambulisme ? La première chose, c'est de ne surtout pas le réveiller. En effet, son réveil incomplet pourrait être source de panique. Ramenez-le simplement vers son lit avec des gestes doux, en règle générale, un somnambule se laisse guider très facilement.

Enfant somnambule

IV. Quelles solutions apporter au somnambulisme chez l'enfant ?

La première chose à faire, si votre enfant souffre de somnambulisme, c'est d'essayer d'en découvrir la cause. Vous étiez aussi sujet à des crises étant enfant ? Le mal de votre enfant est certainement héréditaire. Est-ce qu'il a un sommeil de mauvaise qualité ? Si c'est le cas, penchez-vous sur ce problème.

Une fois que vous aurez une idée plus précise de la cause de son somnambulisme, vous pourrez mettre en place plusieurs méthodes pour l'aider.

A. L'importance de la sieste

Un enfant en bas âge doit faire une sieste dans la journée. Si, récemment, vous avez retiré ce moment de repos à votre petit garçon ou votre petite fille, c'est peut-être la raison de ses crises de somnambulisme. Dans ce cas, il peut être intéressant de réintroduire les siestes pendant une période.

B. Veiller à une bonne hygiène de sommeil (et de vie)

Le sommeil est essentiel pour le développement des enfants. Des crises de somnambulisme peuvent donc être, parfois, des signes que l'hygiène de vie de votre tout petit n'est pas totalement adaptée à ses besoins. Pour remédier à cela, mettez en place toutes les recommandations suivantes :

Installer une routine de la journée stable.

Privilégier une vie familiale calme et relaxante, surtout en fin de journée.

Introduire un rituel du soir et du coucher apaisant pour l'enfant.

Bannir tous les écrans au moins 2 heures avant le coucher.

Éviter les boissons avant d'aller au dodo pour ne pas fragmenter le sommeil de l'enfant par des allers-retours aux toilettes.

somnambulisme enfant

C. Prendre contact avec un médecin

Si, malgré tout cela, votre bébé continue de souffrir de somnambulisme, il est temps de prendre contact avec un médecin. Cela permettra de vous rassurer et peut-être d'apporter des solutions médicales au problème.

Cependant, on vous conseille de ne faire appel à un médecin que dans 2 cas :

Si les crises de somnambulisme mettent en danger votre enfant.

Si les crises sont espacées de moins d'une semaine.

Après cette visite, vous allez normalement être dirigé vers un expert des maladies du sommeil pour effectuer quelques tests. Le but est d'être bien certain que votre enfant est atteint de somnambulisme pour pouvoir éliminer les autres problèmes possibles.

2 nuits en laboratoire et un test du sommeil vont permettre d'écarter d'autres troubles du sommeil paradoxal qui pourraient s'avérer plus graves.

D. Les autres remèdes contre le somnambulisme

Il existe des remèdes moins lourds contre le somnambulisme. L'hypnose a, selon l'expérience de beaucoup de somnambules, des effets très positifs. De même, la psychothérapie fonctionne dans la mesure où elle permet de réduire le stress et l'anxiété. Enfin, les exercices de relaxation ont montré des résultats, autant chez les enfants que chez les adultes.

Conclusion : que faire contre le somnambulisme chez l'enfant ?

Pour conclure, si votre enfant a des accès de somnambulisme très rares, il n'y a pas de raison de s'inquiéter. Guidez-le dans son lit et tout se passera bien. Si les crises sont plus fréquentes, essayez de découvrir la cause du problème et d'apporter les rectifications nécessaires. Enfin, en dernier recours, prenez rendez-vous chez un médecin.

Mais, en définitive, ayez conscience que dans presque 100 % des cas, le somnambulisme chez l'enfant disparaît avec le temps, souvent dès l'adolescence. Ainsi, le meilleur remède contre le somnambulisme chez l'enfant reste encore d'attendre qu'il se développe et, d'ici là, éviter qu'il se blesse durant ses rares crises.

matelas enfant ado tediber

← Tous nos conseils pour bien choisir son lit enfant et ado

L'auteur : Julien SYLVAIN

Avec plus de 13 ans d'expérience dans la literie et le textile, Julien a aiguisé sa connaissance des matériaux et des produits. Il n'a pas son pareil pour déjouer le vrai du faux dans les arguments marketing.

Lire ses autres articles
← Retrouver l'équipe de rédaction