Dormir plus de 9 heures : quelles sont les conséquences sur la santé ?

Dormir plus de 9 heures : quelles sont les conséquences sur la santé ?
Temps de lecture : null minutes - 11/08/2022 - Julien SYLVAIN

Le manque de sommeil peut avoir des répercussions néfastes sur la santé, mais dormir plus de 9 heures peut aussi présenter des risques. Ce n'est pas forcément synonyme de sommeil de qualité. Vous êtes un gros dormeur ? Découvrez quelles peuvent être les conséquences sur votre organisme.

Lire la suite

dormir 9 heures

1. Quand parle-t-on d'excès de sommeil ?

On est considéré comme un gros dormeur lorsque l'on dort entre 9 et 11 heures par nuit (mis à part pour les nourrissons et les enfants et en dehors des périodes de vacances). On ne le choisit pas puisque les particularités de notre sommeil sont déterminées génétiquement.

On rencontre des gros dormeurs surtout chez les très jeunes adultes qui n'ont pas encore une vie professionnelle et sociale si dense qu'elle a tendance à empiéter sur leur sommeil. Ensuite, cela est plus rare.

L'adolescent a également souvent besoin de beaucoup de sommeil. En règle générale, cela est dû au fait qu'il en est privé, car il doit se lever très tôt pour ses études et qu'il se couche tard (pour faire ses devoirs ou s'adonner à des activités numériques).

Il faut cependant faire la différence entre les personnes qui dorment beaucoup, car ils manquent de sommeil et celles pour qui ce n'est pas le cas. Lorsqu'on dort plus de 9 heures par nuit et que l'on est tout de même fatigué durant la journée, ou que cela s'accompagne de difficultés à se lever et de somnolences, il peut s'agir d'hypersomnie ou d'une autre pathologie. Dans ce cas, il est fortement conseillé de consulter un spécialiste.

lit dormir

2. Quels sont les risques encourus quand on dort trop ?

Selon le professeur Damien Léger du centre du sommeil et de vigilance de l’Hôtel-Dieu de Paris, trop dormir aurait des conséquences néfastes sur la santé. Cela favoriserait en effet l'obésité et le risque de dépression.

Pour cette dernière, il s'agit souvent d'un signe révélateur. Dans ce cas, les personnes disent qu'elles dorment beaucoup alors qu'en fait elles passent beaucoup de temps au lit, mais sans dormir. Les personnes déprimées ont en effet tendance à utiliser le sommeil comme moyen d'évasion.

L'excès de sommeil pourrait aussi augmenter les risques de maladies cardiovasculaires. Une étude réalisée en 2015 par des scientifiques pour la revue "Neurology" a en effet montré que le risque de faire un AVC (accident vasculaire cérébral) augmenterait de 46 % chez les personnes dormant plus de 8 heures par jour. Selon les spécialistes, dormir longtemps n'est pas dangereux en soi, mais cela peut être le signe que notre sommeil est inefficace ou qu'il existe un autre problème qui crée plus de fatigue.

Découvrez le lit Tediber

Dormir 9 heures par nuit pourrait être préjudiciable à notre santé cérébrale. Selon des chercheurs de l'université de Boston, cela pourrait augmenter nettement le risque de déclarer une maladie d'Alzheimer. Il y aurait en effet un lien entre le sommeil et la dégénérescence des neurones. Ces scientifiques ont réalisé une étude sur 2 400 personnes (des hommes et des femmes d'âges variés) durant 10 ans. Les participants ont répondu très régulièrement à des questionnaires portant notamment sur leurs habitudes de sommeil.

À la fin de cette enquête, on a observé que les personnes dormant plus de 9 heures par nuit avaient été atteintes de la maladie d'Alzheimer deux fois plus que celles qui déclaraient dormir moins longtemps.
L'analyse du cerveau des gros dormeurs a de plus montré que ce dernier présentait un volume cérébral moins important ainsi qu'un enregistrement des informations moins performant que la moyenne.

dormir 9 heures

3. Les différences entre gros dormeurs, hypersomniaques et narcoleptiques

Il y a d'énormes différences entre les gros dormeurs et les personnes qui souffrent d'hypersomnie ou de narcolepsie. Les premiers n'ont aucun problème de santé alors que les autres doivent être détectés et soignés.


A. Qu'est-ce que l'hypersomnie ?

Le principal symptôme de l'hypersomnie est une somnolence importante dans la journée alors que l'on a dormi suffisamment. Parfois, le besoin de sommeil se fait sentir entre 14 heures et 15 heures d'affilée et la personne a l'impression de n'être jamais reposée. Le trouble provoque très souvent de longues siestes durant la journée. Le dormeur a l'impression de faire de bonnes nuits, mais il ne parvient pas à se réveiller.

L'hypersomnie accroît le risque d'obésité. En effet, lorsque l'on passe beaucoup de temps au lit, on se dépense peu et on brûle donc moins de calories. Cela augmente le risque de prise de poids. La maladie peut aussi provoquer un diabète de type 2. Cette affection allant souvent de pair avec l'obésité, le risque de devenir diabétique augmenterait en effet de 14 % par heure de sommeil au-delà de 7 heures par nuit.

sommeil 9 heures

B. Qu'est-ce que la narcolepsie ?

La narcolepsie provoque un besoin de dormir soudain et qui peut être violent. Elle se manifeste le plus souvent à l'adolescence, mais peut aussi survenir plus tard. Le diagnostic met en moyenne 8 ans à être posé.

La maladie se traduit par un endormissement brutal qui peut survenir à tout moment (au travail, pendant les loisirs, en mangeant...). Les crises s'accompagnent très souvent d'une cataplexie, une perte brusque du tonus musculaire.

4. Excès de sommeil : à partir de quand faut-il s'inquiéter ?

Le temps de sommeil nécessaire pour se sentir reposé diffère fortement d'une personne à l'autre. On considère qu'il faut véritablement s'inquiéter au-delà de 10 heures par nuit. Laurence Hertert-Gandolfo, somnologue, médecin et coordinatrice de l'institut national du sommeil à Saint-Martin-d’Hères, dans l'Isère, consulte les personnes concernées par les troubles du sommeil .

Cela afin d'analyser les symptômes dont elles souffrent et de les orienter ensuite vers le médecin le plus adapté (neurologue, somnologue, pneumologue ou psychiatre). Elle effectue des enregistrements du sommeil afin de capter ce dernier dans son entièreté. La respiration et les mouvements sont également analysés.

trop dormir

Une fois tous les résultats obtenus, les patients souffrant de pathologies sont traités avec des thérapies et ceux qui souffrent d'insomnies doivent plutôt se tourner vers un psychiatre pour entamer un travail sur eux-mêmes.

Même si dormir beaucoup semble avoir des répercussions néfastes sur notre organisme et notre santé (encore une fois, sauf pour le bébé et le jeune enfant), il faut garder à l'esprit que le manque de sommeil est également dangereux. Le petit dormeur risque en effet plus que les autres d'être atteint de diabète, d'obésité, de maladies cardiovasculaires, et cela augmente le risque de mortalité. Pour rester en bonne santé, il faut donc trouver la juste mesure.

lit tediber

← Tous nos conseils pour bien choisir son lit

L'auteur : Julien SYLVAIN

Avec plus de 13 ans d'expérience dans la literie et le textile, Julien a aiguisé sa connaissance des matériaux et des produits. Il n'a pas son pareil pour déjouer le vrai du faux dans les arguments marketing.

Lire ses autres articles
← Retrouver l'équipe de rédaction