Tediber n'est plus compatible avec votre navigateur web.
Nous vous conseillons d'utiliser un des navigateurs suivant Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge

Transpiration pendant la nuit : tout savoir sur les sueurs nocturnes

Transpiration pendant la nuit : tout savoir sur les sueurs nocturnes

Bien que cela puisse sembler anodin, la transpiration durant la nuit est parfois le signe de dérèglements physiques et physiologiques. Causes, conséquences, traitements... Tediber vous donne toutes les infos sur les sueurs nocturnes.

Lire la suite

1. Les sueurs nocturnes, c'est quoi ?

Les sueurs nocturnes sont des manifestations soudaines et abondantes de transpiration au cours de la nuit. Elles sont parfois ponctuelles, mais chez certaines personnes, elles se répètent nuit après nuit. Elles sont souvent associées à des troubles du sommeil et affectent 35 % de la population (aussi bien les femmes que les hommes). Ce n'est donc pas un trouble rare bien qu'il soit souvent idiopathique. Cela signifie que le diagnostic n'est pas parvenu à établir la cause de cette transpiration nocturne excessive.

2. Les causes des sueurs nocturnes

Les sueurs nocturnes sont la plupart du temps dues à une stimulation du système nerveux sympathique. Mais ce n'est pas l'unique cause de sudation durant la nuit, loin de là. La plupart du temps, cette manifestation désagréable est anodine, mais elle peut aussi cacher certaines maladies très graves.

A. Les causes usuelles

Le stress est l'une des causes principales des bouffées de chaleur. La transpiration s'accompagne souvent d'un réveil brutal lié à un cauchemar ou à une attaque de panique. Des troubles du sommeil connus sont également à l’origine de transpiration excessive. Il s'agit de l'apnée du sommeil (interruption prolongée de la respiration durant le sommeil) et du syndrome des jambes sans repos (des mouvements répétés et incontrôlés des membres inférieurs durant le sommeil).

Plus souvent chez les femmes, la transpiration excessive peut être due à des raisons hormonales, notamment lors du changement de cycle, lors d'une grossesse ou à l'approche de la ménopause. Ou alors, cela peut également venir d'un dérèglement de la glande thyroïde (hyperthyroïdie).

Parmi les autres causes courantes, on peut citer les reflux gastro-oesophagiens ou la consommation d'alcool et d'autres substances comme des drogues, des médicaments et des aliments épicés.

Découvrez l’incroyable matelas Tediber

B. Les causes graves

Les raisons de l'hyperhidrose du sommeil peuvent être plus graves. Mais attention, ce n'est pas parce que vous transpirez la nuit que vous êtes atteints de ces pathologies qui restent rares. Par exemple, les sueurs nocturnes (alliées à d'autres symptômes comme la perte de poids) peuvent être les signes d'un mésothéliome. Cette forme très rare de cancer s'attaque à la surface des poumons, de la cavité abdominale et du cœur.

Parmi les autres maladies graves qui peuvent être à l'origine de bouffées de chaleur nocturne, il y a également la tuberculose, les endocardites infectieuses et les ostéomyélites.

Mais encore une fois, avant de vous inquiéter et d'imaginer le pire, faites appel à un spécialiste. Les causes de vos sueurs nocturnes sont plus certainement dues au stress qu'à ces infections.

3. Les conséquences de la transpiration nocturne sur le sommeil (et le reste)

A. Les conséquences sur le sommeil

La transpiration nocturne peut être responsable de plusieurs conséquences qui vont nuire à la durée et à la qualité de votre sommeil. La principale est un réveil brutal à cause de la sensation désagréable en sueur. Il est accompagné d'une difficulté à se rendormir, notamment si vous décidez de prendre une douche. Par la suite, ces accès de transpiration peuvent également provoquer une forme d'appréhension qui va inciter à repousser le moment du coucher et à retarder l'endormissement. Une forme de honte peut également s'installer (notamment avec la présence d'un partenaire), ce qui peut engendrer un stress rendant le sommeil encore plus agité.

B. Les autres conséquences

La principale conséquence physique de la transpiration nocturne, c'est la sensation désagréable de se réveiller tremper de la tête aux pieds dans ses vêtements et dans ses draps. L'odeur de transpiration dégagée peut aussi être un problème pour votre ou vos partenaires. De même, la transpiration excessive risque d'user rapidement vos accessoires de lit, votre couette et vos draps qui vont nécessiter un plus grand entretien.

4. Les différents traitements contre la transpiration la nuit

Pour stopper la transpiration pendant la nuit, il existe plusieurs solutions efficaces. On vous les présente toutes pour que vous puissiez choisir celle qui vous correspond le mieux.

A. Le traitement homéopathique

L'homéopathie offre de très bons résultats pour les bouffées de chaleur nocturnes accompagnées de transpiration excessive. Pour les femmes, par exemple, dont les sueurs nocturnes sont liées à des problématiques hormonales (ménopause), le traitement par Lachesis Mutus est très efficace. Pour la posologie, 2 granules 7 CH/14 DH, 3 fois par jour suffisent normalement pour atténuer vos symptômes.


B. Le traitement hormonal

Pour la ménopause et les problèmes thyroïdiens, qui peuvent aussi être présents chez l'homme, un traitement hormonal peut être adapté. Pour le premier cas, le THM (traitement hormonal de la ménopause) offre des résultats, même s'il doit être minimal à cause des risques liés au cancer du sein. Pour le second cas, votre spécialiste peut vous prescrire des médicaments qui vont bloquer la production d'hormones au niveau de la glande thyroïde.

C. La relaxation

Cette dernière solution est surtout efficace pour des sueurs nocturnes idiopathiques ou liées à un état de stress ou encore à l'un des troubles du sommeil cités. La pratique d'une activité calme, du yoga ou de la méditation, peut avoir un effet très bénéfique.

5. Transpiration la nuit : quand s'inquiéter ?

Avant d'imaginer des causes pathologiques, essayez de voir si vous ne transpirez pas la nuit pour des causes extérieures (température trop élevée dans la chambre, aliments épicés, consommation d'alcool, vêtement ou pyjama trop chaud). Ensuite, êtes-vous dans une période de stress ? Ou alors, souffrez-vous de troubles du sommeil comme le syndrome des jambes sans repos ? Si la réponse à ces questions est non, et que le problème persiste, il sera alors temps de faire appel à un spécialiste. Mais même là, vous n'êtes pas sûr d'obtenir un diagnostic qui vous satisfera. Gardez seulement à l'esprit que, dans la majorité des cas, la transpiration excessive durant la nuit est seulement désagréable, mais pas dangereuse.

Retour à : Tous nos conseils, astuces et infos sur le sommeil