Quelle est la durée d'une sciatique et comment la prévenir ?

Quelle est la durée d'une sciatique et comment la prévenir ?

Lorsque l’on souffre d’une vive douleur dans le bas du dos, c’est souvent le nerf sciatique qui est touché. Cette douleur peut s’étendre pendant plusieurs semaines. Pour savoir quelle est la durée d'une sciatique en moyenne, plusieurs éléments importants sont à prendre en compte.

Lire la suite

duree sciatique

I. Les cas de sciatique aiguë et chronique

Aussi appelée lombosciatique ou radiculopathie lombaire, la sciatique est une douleur qui court le long du nerf éponyme et touche le bas du dos, les hanches, la fesse et la cuisse en allant jusqu’aux pieds. Souvent causée par une hernie discale, elle est due à une affection touchant les vertèbres lombaires ou les vertèbres sacrées.

D’autres causes sont possibles, comme l’arthrose, un traumatisme, une inflammation du rachis ou dans des cas plus rares une tumeur vertébrale. Quelle que soit son origine, la sciatique est toujours très douloureuse en raison de la compression qu’elle entraîne sur les racines des nerfs spinaux de la colonne vertébrale.

Dans l’imaginaire collectif, la sciatique est régulièrement associée aux personnes âgées. Pour autant, il est fréquent de rencontrer cette affection au sein de toutes les tranches d’âge parmi la population.

L’intensité de la douleur ressentie peut également varier de manière importante d’une personne à l’autre. En général, seul un côté du corps est touché par la sciatique. Il existe plusieurs types de douleur à identifier.

Dans le cas d’une sciatique aiguë, une douleur puissante peut être ressentie pendant une semaine, voire 15 jours. Celle-ci va se résorber par la suite, en laissant toutefois une sensation d’engourdissement pendant quelque temps encore.

Il peut arriver de connaître aussi des épisodes récurrents de sciatique. Ce phénomène chronique va provoquer des douleurs de manière régulière tout au long de l’année. Il n’existe pas à l’heure actuelle de traitement face à la sciatique chronique, qui peut durer toute la vie.

Cependant, de nombreuses solutions existent pour atténuer la douleur. Elle est dans l’immense majorité des cas beaucoup moins forte que la sciatique aiguë. Très souvent, la douleur diminue avec le temps et la sciatique finit par se guérir d’elle-même sans nécessiter d’intervention chirurgicale.

quelle est la durée d'une sciatique

II. Les causes et les facteurs de la sciatique

Très fréquente, la sciatique touche environ 100 000 personnes en France chaque année. Dans 95 % des cas, une hernie discale est à l’origine de ce trouble. Plus d’un cas sur trois nécessite l’intervention d’un professionnel de santé comme un kiné pour soulager la douleur. Les personnes âgées et les femmes enceintes font partie des populations à risque. Outre la hernie discale, cette affection peut avoir d’autres causes principales comme une fracture vertébrale, un traumatisme dans la région lombaire, le syndrome du piriforme, une infection touchant le rachis ou de l’arthrose vertébrale lombaire.

Découvrez le matelas Tediber

Bien souvent, c’est suite à une activité physique intense ou un effort violent (comme le transport de lourdes charges) que la douleur de la sciatique se manifeste. La sciatique de la femme enceinte, due à une mauvaise posture, est un trouble lombosciatique bien connu qui disparaît après l’accouchement. Ces douleurs sont plus fréquentes chez les personnes souffrant d’obésité, restant en position assise prolongée ou faisant du diabète. Une musculature du dos peu développée ou un mouvement brusque avec torsion du tronc sont aussi responsables de certains cas de sciatique.

matelas sciatique

III. Comment soulager une sciatique ?

Un examen clinique va suffire en général pour établir un diagnostic fiable pour une sciatique ou une hernie discale. Des examens complémentaires peuvent être demandés par ailleurs, comme une radiographie de la colonne vertébrale, un scanner ou une IRM du rachis, voire une analyse sanguine pour déterminer si le patient souffre de diabète.

Il n’existe pas de remède miracle ou de traitement immédiat pour cette affection. La douleur peut être atténuée grâce à divers traitements. Elle diminue progressivement avec le temps et finit par disparaître au bout de deux mois en moyenne. Dans les cas les plus sévères toutefois, il est envisageable d’avoir recours à la chirurgie.

Plusieurs méthodes sont possibles pour une prise en charge efficace de la douleur sciatique. Une fois le diagnostic établi, votre médecin est en mesure de vous prescrire des antidouleurs, en premier lieu du paracétamol.

Si cette solution ne suffit pas pour calmer la douleur, des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont à prescrire. En cas de contracture des muscles, des myorelaxants peuvent aussi être administrés. Pour les affections les plus douloureuses, l’affection pourra être soulagée de deux manières principales : soit en procédant à des infiltrations de corticoïdes chez un rhumatologue, soit en effectuant régulièrement des séances chez un kinésithérapeute sous forme de massages et d’étirements.

duree sciatique matelas

Des traitements de fond peuvent être envisagés dans les cas les plus graves. Votre médecin peut recommander une chirurgie de la hernie discale si des complications comme le syndrome de la queue-de-cheval ou une paralysie surviennent.

Dans l’hypothèse où les douleurs ne disparaîtraient pas au bout de plusieurs mois, la solution chirurgicale peut s’avérer nécessaire. Pour les sciatiques dues à l’arthrose, une chirurgie de la colonne vertébrale constitue la meilleure option pour mettre un terme aux douleurs.

Pour soulager la compression des racines nerveuses, la phytothérapie est une bonne option. Des préparations sont possibles en application locale (cataplasme à base de feuilles de chou fraîches) ou en infusion (sommités fleuries de mélilot) à poser en compresses.

L’aromathérapie peut aussi être envisagée, avec des mélanges utilisant des gouttes d'eucalyptus, de gaulthérie couchée et de romarin à camphre pour des massages légers. Parmi les autres solutions à préconiser pour avoir moins mal, la prise d’un bain chaud, la pratique sportive douce (yoga, natation) et des exercices visant à adopter une bonne posture au quotidien sont possibles.

mal dos sciatique

IV. Quelques conseils de prévention

Afin d’éviter les douleurs sciatiques, des mesures préventives efficaces peuvent être mises en œuvre. La première consiste à faire attention lors du port des charges les plus lourdes. Au moment de soulever, pensez à bien vous accroupir en gardant le buste droit et en approchant l’objet en question de votre ventre.

Pour les éléments difficiles à déplacer, mieux vaut les pousser que les tirer. Il est important également de ne pas porter à bout de bras les lourdes charges : mieux vaut les saisir avec les mains et les garder près de la poitrine.

duree sciatique

Au quotidien, vous pourrez prendre garde à la posture de votre dos. La colonne vertébrale doit rester droite, avec les épaules un peu en arrière. Si vous êtes assis pendant plusieurs heures par jour, changez régulièrement de position et prenez des pauses.

Pour les activités domestiques, vous pourrez essayer de ménager votre dos en privilégiant les mouvements des jambes et des bras.

Plus généralement, un mode de vie sain est une bonne solution pour éviter de nombreux troubles. Suivre un régime pour atteindre votre poids de forme, pratiquer une activité physique et muscler votre dos sont autant de comportements à adopter. Les étirements des membres inférieurs avant toute activité sportive sont à préconiser. En cas de douleur dans le bas du dos, n’attendez pas pour consulter un médecin.

matelas tediber

← Tous nos conseils pour bien choisir son matelas

L'auteur : Margaux BOUCHE

Amoureuse de l'expérience client et passionnée par la notion du sommeil, Margaux a développé une réelle expertise dans le choix d'une literie de qualité. Elle vous partagera donc ses bons conseils dans le choix de votre lit, matelas et surmatelas.

Lire ses autres articles
← Retrouver l'équipe de rédaction