Tediber n'est plus compatible avec votre navigateur web.
Nous vous conseillons d'utiliser un des navigateurs suivant Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge

L’insomnie durant la grossesse

L’insomnie durant la grossesse
Temps de lecture : null minutes - 01/12/2022 - Margaux BOUCHE

La grossesse est souvent sujette à l'insomnie, mais qu’est-ce qui pourrait causer ce symptôme ? Quel impact cela aurait-il sur la santé de la mère et du bébé ? Comment peut-on y remédier ?

Lire la suite

1. Comment se manifeste l’insomnie chez les femmes enceintes ?

Les troubles du sommeil se manifestent durant le premier et le troisième trimestre, et s’intensifient lors du dernier mois de la grossesse. Si dans le premier trimestre, ils se présentent comme des sautes d’humeur et de simples troubles liés à l’anxiété, au stress et aux déséquilibres hormonaux.

Au cours du troisième trimestre, ils deviennent plus graves et se manifestent à travers des crampes nocturnes, des maux de dos, des douleurs articulaires, des envies fréquentes d’uriner, des inquiétudes et des difficultés respiratoires.

2. Quelles sont les causes de l’insomnie au cours de la grossesse ?

Les troubles du sommeil chez les femmes enceintes sont dus à de nombreux facteurs. Au début de la grossesse, la femme subit d’énormes modifications hormonales. Elle devient anxieuse et a tout le temps envie d’uriner, à cause de la vessie qui est stimulée par l’installation du fœtus dans l'utérus. Elle est aussi perturbée par la fatigue et les nausées.

Au deuxième trimestre, l’insomnie se présente entre le 4ème et le 6ème mois de grossesse. Elle est souvent causée par des douleurs dorsales, des remontées acides, des maux de tête, des crampes et des somnolences. Les brûlures d’estomac et les reflux gastriques sont dus à un ralentissement de la vidange ainsi qu’à une compression de l’utérus sur l’estomac.

Matelas Tediber

Un matelas fabriqué en France et en Belgique, au confort ferme et accueillant.

DÉCOUVRIR

Au dernier trimestre, le poids cumulé du fœtus, du liquide amniotique et du placenta déclenche des reflux gastro-œsophagiens. Vers la fin de la grossesse, la durée du sommeil est complètement réduite. Cela est dû aux fourmillements liés à l’épaississement des graines de nerfs au niveau du poignet. Il y a aussi la rétention d’eau qui provoque un engourdissement des mains et des gonflements sur une ou plusieurs parties du corps. Sans oublier le ventre volumineux et les petits mouvements du bébé, qui entraînent un réveil nocturne et mettent la femme dans des positions inconfortables. Il y a également l’assouplissement des articulations et des ligaments sous l’effet des hormones, ainsi que la congestion nasale et la pression de l'utérus sur le diaphragme. Durant cette période, l’insomnie est due à une inquiétude et une appréhension par rapport à l’accouchement.

Le saviez-vous ?

Les troubles du sommeil font partie des symptômes fréquents de la grossesse. Source de maladies, de douleurs et de stress, cela pourrait avoir un effet néfaste sur la santé de la mère et du bébé. Heureusement qu'aujourd'hui, il existe de nombreuses astuces pouvant remédier à ce problème.

3. Quelles sont les conséquences de l’insomnie sur la santé de la mère et de l'enfant ?

Le manque de sommeil lors de la grossesse perturbe le système immunitaire et peut entraîner des complications lors de l’accouchement. Ces troubles de sommeil provoquent également une surproduction des cytokines. Des messagers solubles qui jouent un rôle important dans la réponse immunitaire, l’inflammation, la cicatrisation et l'hématopoïèse.

D’ailleurs, les cytokines en excès vont attaquer et détruire les cellules saines, inhibant ainsi la capacité de la femme et de son bébé à se défendre contre les maladies. Un surnombre de cytokines peut également perturber les artères rachidiennes menant au placenta, conduire à la dépression, causer des maladies vasculaires et un accouchement prématuré.

Les troubles du sommeil peuvent aussi déclencher un diabète de grossesse, une césarienne non planifiée et une prééclampsie, une maladie de grossesse associant une hypertension artérielle et la présence des protéines dans les urines. Entraînant un dysfonctionnement du placenta, cette dernière peut mettre en danger la vie de la mère et du fœtus.

4. Comment favoriser l'endormissement durant la grossesse ?

Ci-après quelques astuces pour avoir un sommeil de qualité et réparateur pendant la grossesse :

A. Adopter la bonne position

La position est très importante lors de la grossesse. Avoir des positions inconfortables peut provoquer des douleurs musculaires, ainsi que des réveils nocturnes ainsi que des insomnies.

Pour y remédier, le mieux est de se coucher sur le côté gauche, pour que la veine cave inférieure ne soit pas compressée par l'utérus. Il est donc interdit de dormir sur le dos ou sur le côté droit afin d’éviter ce phénomène. Dormir sur le côté diminue également la pression artérielle et assure une bonne circulation sanguine vers les organes de la mère et du bébé.

Par ailleurs, la meilleure position pour dormir lorsque vous êtes enceinte est celle dans laquelle vous souffrez moins et où vous vous sentez la plus confortable. En plus, si votre bébé n’est pas à l’aise, il vous le fera sentir à travers de petits mouvements.

insomnie enceinte

B. Misez sur le confort

Le confort est aussi un élément essentiel pour favoriser le sommeil durant la grossesse. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un coussin de maternité, que vous pouvez mettre dans votre dos et caler les deux extrémités sous votre ventre de façon à faire le tour de votre corps.

Traversion Tediber

Traversin au gonflant incomparable et au maintien parfait. Il apporte un soutien idéal et un accueil moelleux grâce au duvet et aux plumes.

DÉCOUVRIR

En position allongée, placez-le sous le fessier afin de redresser votre dos et de relaxer votre ventre. Si vos jambes vous font souffrir, le coussin d’allaitement permet aussi de le surélever, régulant ainsi la circulation sanguine, afin de soulager les douleurs.

À part cela, le choix du matelas est aussi très important si vous souhaitez passer des nuits agréables. Privilégiez les matelas haute densité, qui offrent une excellente indépendance de couchage et réduisent tous les points de pression, sources d’inconfort et de douleur.

C. Avoir une alimentation saine et équilibrée

Le soir, pour lutter contre la fatigue de grossesse et éviter l’insomnie, vous devez privilégier les repas relativement légers et faciles à digérer. Limitez également la consommation de boissons excitantes comme le thé ou le café durant la journée, notamment après 15h. Mangez plutôt des aliments riches en fer, en fibres, en vitamine et en calcium, ainsi que des glucides et des protéines. Ne buvez pas dans les heures qui précèdent le coucher, pour limiter les besoins fréquents d’uriner, et pensez à bien vider votre vessie avant d’aller au lit.

D. Améliorer votre hygiène de vie

L’hygiène a beaucoup d’impact sur le sommeil, mais également sur la santé de la mère et du bébé. Pour avoir une bonne nuit de sommeil, pensez à faire une petite sieste de 20 minutes durant la journée, particulièrement avant 16h. Il est aussi important d’avoir des heures de réveil et de coucher fixes et régulières. Vous pouvez aussi prendre un bon bain chaud avant de se coucher pour soulager les muscles et les articulations.

Vous pouvez également utiliser des huiles essentielles pour bien dormir . Celles à base de camomille romaine, de lavande, de basilic exotique et de citron sont recommandées pour les femmes enceintes. Il faut juste bien respecter les dosages et les conditions d’utilisation. À disperser dans l’eau du bain ou dans la brume d'oreiller, les huiles essentielles calment les spasmes digestifs, les reflux gastriques, les stress de l’insomnie et l’irritabilité. Ils favorisent également l’endormissement et offrent un sommeil réparateur.


Nos matelas

Le matelas Tediber

Dès 440 €

  • Pour toutes les morphologies
  • Confort ferme et accueillant
Découvrir
Le matelas Pelote

Dès 850 €

  • Accueil douillet et maintien ferme
  • Matelas éco-conçu fabriqué en France
Découvrir
Le matelas enfant

Dès 230 €

  • Soutien idéal pour les enfants et les adolescents
  • Hypoallergénique et respirant
Découvrir
Le matelas bébé

Dès 150 €

  • Soutien parfait de 0 à 5 ans
  • Hypoallergénique et anti-acarien
Découvrir

L'auteur : Margaux BOUCHE

Amoureuse de l'expérience client et passionnée par la notion du sommeil, Margaux a développé une réelle expertise dans le choix d'une literie de qualité. Elle vous partagera donc ses bons conseils dans le choix de votre lit, matelas et surmatelas.

Lire ses autres articles
← Retrouver l'équipe de rédaction