Tediber n'est plus compatible avec votre navigateur web.
Nous vous conseillons d'utiliser un des navigateurs suivant Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge

Tout sur le sommeil polyphasique

Tout sur le sommeil polyphasique
Temps de lecture : null minutes - 26/01/2023 - Margaux BOUCHE

Habituellement, vous avez tendance à dormir la nuit et à vous réveiller au petit matin pour commencer la journée. Il existe une méthode inverse, qui consiste à se reposer à plusieurs reprises durant la journée et à moins dormir la nuit. Cette méthode est appelée sommeil polyphasique.

Lire la suite

1. Les caractéristiques du sommeil polyphasique

Tout d’abord, il existe trois catégories de sommeil. Le sommeil monophasique est le rythme normal où vous dormez 7 à 8 heures d’affilée, le sommeil polyphasique, divisé en plusieurs blocs, et le sommeil biphasique, où vous dormez 2 fois par jour.

Le sommeil polyphasique est donc un autre mode de repos réparti en plusieurs phases, à des horaires réguliers sur une durée de 24 heures. Un rythme de sommeil observé surtout chez les animaux, et qui est très fréquent chez les personnes âgées, qui, petit à petit, passent d’une nuit de 8h à une nuit de 6 heures et une sieste.

Pour mieux comprendre ce cycle de sommeil , il est important de connaître les différentes phases du sommeil, qui sont :

  • La phase 1 : qui concerne l’endormissement et la déconnexion,
  • La phase 2 : qui correspond au sommeil léger et à la sauvegarde cérébrale,
  • La phase 3 : qui est le sommeil profond et le ménage physiologique,
  • La phase 4 : qui est le sommeil paradoxal avec une régénération du système nerveux.

sommeil polyphasique

2. Les avantages d’un sommeil polyphasique

Le but de ce système est de réduire le temps de sommeil pour arriver plus rapidement au sommeil paradoxal. Car le cycle normal est constitué de 60 % de sommeil léger et de 40 % de sommeil paradoxal.

Dans le sommeil polyphasique, plus la durée d’endormissement est réduite, plus le sommeil profond est facile à atteindre.
En plus, multiplier les phases permet d’obtenir 60 à 70% de sommeil paradoxal à chaque sieste. Un résultat que vous n’obtenez qu’en une seule nuit lors d’un cycle de sommeil normal.

Le sommeil polyphasique est donc une belle alternative au sommeil monophasique, qui malgré son rythme complet, est souvent perturbé par des insomnies, de la somnolence et des réveils inopportuns. De plus, opter pour cette méthode permet de gagner de l’énergie, de la productivité et de la vitalité au réveil.

Le sommeil polyphasique permet aussi de lutter contre le manque de repos et les différents problèmes liés au sommeil. Il est également idéal pour les personnes qui souhaitent optimiser leurs journées puisqu’il offre un gain de temps libre. À part cela, il vous maintient en forme et vous procure un sommeil de qualité et réparateur.

Matelas Tediber

Un matelas fabriqué en France et en Belgique, au confort ferme et accueillant.

DÉCOUVRIR

3. Le fonctionnement du sommeil polyphasique

Le principe est simple, au lieu d’accumuler les heures de sommeil, vous les découpez en plusieurs phases pour les répartir tout au long de la journée. Les phases de repos sont fixes et régulières, mais ne doivent pas être trop longues.

D’ailleurs, il existe plusieurs façons de pratiquer le sommeil polyphasique, avec des durées de sommeil variables. Le mode de repos long va de 1h30 à 6h et la sieste est généralement de 20 à 30 minutes. Parmi les techniques, vous trouverez :

A. La formule siesta

C’est un programme courant qui consiste à dormir durant 6 heures la nuit et faire une sieste de 20 minutes dans la journée. C’est un rythme de repos évalué à 4 cycles de sommeil nocturne au lieu de 5, avec une micro-sieste dans l’idéal l’après-midi de 14h à 16h.

Même si cette méthode ne vous fait gagner qu’environ 1h à 1h40 par jour, elle est la plus facile à mettre en place dans le cadre d’un emploi du temps classique. En plus, avec ce système, l’heure de sieste peut être déplacée à tout moment de la journée.

B. Le sommeil Everyman

Comme son nom l’indique, c’est un programme accessible à tous, surtout pour ceux qui doivent gérer un emploi du temps strict. Il se divise en trois étapes dont :

  • Everyman 2 : une nuit de 4 h 30 + deux siestes de 20 minutes,
  • Everyman 3 : une nuit de 3h + trois siestes de 20 minutes,
  • Everyman 4 : une nuit de 1 h 30 + quatre siestes de 20 minutes.

Par contre, ce mode de repos peut créer des contraintes chez certaines personnes, d’où la nécessité de bien ajuster votre emploi du temps et de trouver le bon rythme pour vous.

C. La méthode Uberman

Ce cycle de sommeil consiste à structurer votre temps de repos en 6 différentes phases de sommeil, réparties toutes les 4 heures. Malgré le fait qu’il vous fasse gagner du temps la nuit, les heures de sieste doivent être strictement respectées et ne doivent pas être interrompues, si vous souhaitez être bien en forme.

D. Le sommeil Dymaxion

C’est une méthode peu appliquée puisqu’elle consiste à dormir 4 fois dans un cycle de 24 heures. Concrètement, il s’agit de 4 siestes de 30 minutes réparties toutes les 6 heures, soit 2 heures de sommeil en tout.

Cependant, il s’agit d’une technique risquée qui est déconseillée aux personnes fragiles physiquement et mentalement.

E. Le sommeil à deux cœurs

Il s’agit d’un cycle de sommeil adapté à tous les dormeurs, qu’ils adoptent un sommeil segmenté ou un sommeil et sieste. Vous pouvez opter pour la sieste 1 qui est constituée de deux épisodes de sommeil de 3h30 et de 1h30, ainsi qu’une sieste de 20 minutes. Vous pouvez aussi choisir la sieste 2, qui est composée de deux phases de sommeil de 2h30 et de 1h30, ainsi que deux siestes de 20 minutes dans la journée.

La troisième option est la sieste 3, qui comprend 3 heures de sommeil, répartis en deux phases, soit 1h30 pour chaque phase, avec trois siestes de 20 minutes.

Il est à noter que, plus les siestes sont nombreuses, plus la phase de sommeil durant la nuit est réduite. Par contre, il est recommandé de consulter un médecin avant d’adopter un de ces cycles pour éviter les désagréments liés à un mauvais rythme. En plus, pratiquer un sommeil polyphasique nécessite une énorme vigilance, afin d’éviter la fatigue et les mauvaises conséquences dues à un sommeil déréglé.

sommeil polyphasique conditions

4. Les conditions requises pour les personnes pratiquant le sommeil polyphasique

Ce mode de repos est recommandé pour les femmes allaitantes et les travailleurs de nuit comme les soignants, les veilleurs de nuit, les militaires, les pompiers, les chauffeur-routiers, les agents de sécurité, les barmans, etc. Il ne peut donc être pratiqué que par les personnes en excellente santé, et prêtes à s’adapter à ce rythme veille-sommeil.

Le passage du sommeil monophasique au sommeil polyphasique est très difficile et nécessite environ 3 à 4 jours d’adaptation. Pour y arriver, il faut aussi bien respecter les horaires et avoir une alimentation saine et équilibrée. Allez-y en douceur pour ne pas trop brusquer vos habitudes et diminuez progressivement la plus longue plage de repos.

Pour favoriser l’endormissement, misez toujours sur le confort pour chaque sieste et dormez dans un endroit calme et paisible. Si vous dormez à la maison, utilisez un matelas de bonne qualité, de préférence en latex, en coton ou en mousse à mémoire de forme. En plus d'être confortables, ces matières possèdent une bonne aération et conviennent aux personnes qui souffrent de sueur nocturne, de mal de dos, de problème musculaire ou de mauvaise circulation sanguine.

Vous pouvez aussi installer des rideaux occultants pour vous protéger de la lumière, de la chaleur, du froid, du vent et des bruits extérieurs, qui sont de grands facteurs de l’insomnie. Si vous dormez en dehors de votre domicile, achetez plutôt un oreiller PPC, qui corrige votre position en cas d'apnée du sommeil . Vous pouvez aussi écouter de la musique pour s’endormir .

Si votre quotidien devient plus calme, vous pouvez à tout moment revenir à un cycle de sommeil normal. Par contre, vous devez toujours consulter votre médecin à chaque changement de rythme.


Nos matelas

Le matelas Tediber

Dès 440 €

  • Pour toutes les morphologies
  • Confort ferme et accueillant
Découvrir
Le matelas Pelote

Dès 850 €

  • Accueil douillet et maintien ferme
  • Matelas éco-conçu fabriqué en France
Découvrir
Le matelas enfant

Dès 230 €

  • Soutien idéal pour les enfants et les adolescents
  • Hypoallergénique et respirant
Découvrir
Le matelas bébé

Dès 160 €

  • Soutien parfait de 0 à 5 ans
  • Hypoallergénique et anti-acarien
Découvrir

L'auteur : Margaux BOUCHE

Amoureuse de l'expérience client et passionnée par la notion du sommeil, Margaux a développé une réelle expertise dans le choix d'une literie de qualité. Elle vous partagera donc ses bons conseils dans le choix de votre lit, matelas et surmatelas.

Lire ses autres articles
← Retrouver l'équipe de rédaction