Housse de matelas : tout ce qu'il faut savoir pour bien la choisir

Housse de matelas : tout ce qu'il faut savoir pour bien la choisir

La housse, appelée traditionnellement le coutil est la partie du matelas visible du lit et en contact avec le dormeur. Cette partie est importante car elle permet d’améliorer le confort du dormeur en fonction des propriétés des matériaux utilisés. Tediber vous donne son avis sur les différents modèles disponibles.

Lire la suite

I. Quel est l'intérêt d’une housse de matelas

La housse de matelas ou le coutil est un élément très important du lit. C’est en effet le premier élément qui sera en contact avec le dormeur durant la nuit.
Premièrement, l'intérêt d’un coutil peut être visuel. Souvent en blanc, il peut arborer différentes finitions et donner un certain esthétisme à l’ensemble du lit.

Outre l'esthétisme, la housse intégrale doit remplir son rôle de protection pour le matelas. L'intérêt d’une housse est donc d’assurer une excellente ventilation à l’ensemble du lit. Une matière comme le coton est réputée pour ça.

Il doit aussi être absorbant et capter l’humidité d’une pièce ou la transpiration du dormeur. Son effet éponge garantit la bonne hygiène du matelas.
Nombre de ces modèles sont déhoussables et dotés d’une fermeture éclair pour faciliter leur entretien.

II. Les différents types de housse de matelas

La housse est le tissu qui entoure le noyau du matelas (et le protège des taches et autres atteintes). On l’appelle aussi le coutil. Il est important de choisir une housse de matelas de qualité car cette surface sera celle qui sera le plus en contact avec le corps du dormeur. Il existe plusieurs compositions, chacune ayant des propriétés différentes.

Le surmatelas : il offre une meilleure durée de vie au matelas, diminue et améliore son confort pour le dos. On retrouve principalement des surmatelas en mousse à mémoire de forme ou en latex. Le surmatelas améliore le confort de sommeil, L’épaisseur d’un surmatelas est souvent de 4 à 8 cm.

Le cache-sommier : il dissimule et protège les sommiers jusqu'à leurs pieds. Ce drap permet notamment d’améliorer l’esthétisme d’un lit. Vous pouvez ranger des affaires sous le lit, sans que cela ne soit visible du fait d’un drap cache sommier.

A. Le polyester

Largement utilisé sur les housses de matelas déhoussables, cette fibre synthétique a la particularité d’être très abordable et résistante. En revanche, elle limite la respirabilité et la ventilation du matelas.

B. Le coton

Fibre souple et douce, le coton laisse respirer le matelas tout en étant imperméable. Il permet d’améliorer la qualité du sommeil des dormeurs. Très facile d’entretien, le coton est une matière confortable et solide qui supporte de fortes températures en machine si le coutil est déhoussable. Le coton n’a pas de propriété anti-acarienne, il y a donc souvent des traitements ajoutés durant la production pour avoir cette propriété. Les traitements utilisés sont alors des biocides qui vont tuer les acariens.

C. L’élasthanne

Cette fibre composée à plus de 85 % de polyuréthane permet d’apporter de l’élasticité à la housse de matelas permet d’apporter de l’élasticité au coutil mais n’est utilisé qu’en petite proportion, combinée à une autre matière comme le coton. D'autres matières plastiques, en plus du polyuréthane peuvent également être utilisés pour les protège-matelas et les housses de matelas comme le polypropylène ou le PVC.

D. Le Tencel

Fabriqué à base de fibres d’eucalyptus, le lyocell est connu également sous la marque Tencel. Cette fibre, très douce et très respirante, est utilisée pour les housses de matelas pour bébé car elle régule très bien la température du corps. Le lyocell ou Tencel a également des propriétés antibactériennes et hypoallergéniques, sans traitement chimique supplémentaire. C'est donc conseillé pour les personnes allergiques. Le matelas Tediber utilise le Tencel pour sa housse. Ce coutil est respirant, doux et hypoallergénique.

De plus en plus de matelas sont déhoussables, ce qui permet de nettoyer sa housse régulièrement et d’améliorer l’hygiène et la durabilité de son matelas. Un lavage 2 fois par an est recommandé.

E. Le bambou

Certains coutils de matelas sont également en tissu composé de fibres de bambou.
Cette matière est reconnue pour son côté absorbant et imperméable. Il garantit une grande circulation de l’air et protège de la chaleur et de l’humidité.

II. Les différents traitements de la housse de matelas

A. Les housses anti-acariens

Non visibles à l’œil nu, les acariens sont des parasites qui se multiplient très rapidement. En 6 mois, votre lit peut contenir plus de 2 millions d’acariens, s’il n’est pas aéré régulièrement, à cause de la chaleur et la transpiration qui s’évaporent de notre corps la nuit.

Les traitements dont bénéficient certains matelas, oreillers, housse de matelas intégrales et protèges matelas, ou housse anti-acariens sont réalisés sans traitement chimique acaricide, mais grâce à des technologies innovantes. Il en existe beaucoup. On peut citer Immunoctem, Protec'SOm ou encore Proneem®. Dans la composition de ce dernier, on trouve de l'extrait de margousier, ce qui est le seul traitement anti-acariens reconnu par la commission européenne.

Il existe de nombreux traitements, tels que Immonuctem, PortecSOm ou encore Proneem®. Ce dernier est formulé à partir d’extrait de margousier et est le seul traitement anti-acariens reconnu par la commission européenne.

Ces housses permettent une meilleure protection et durabilité du matelas, grâce à une barrière imperméable qui filtre les acariens.

Il existe également des housses anti acarien sans aucun traitement, dont le tissage très spécifique permet de bloquer mécaniquement les acariens, comme par exemple les housses Allergostop. Les housses de ce type sont positionnées sous le coutil.

Par ailleurs, la matière de la housse peut aussi avoir un impact sur la prolifération des acariens. Il faut éviter les tissus en molleton, matelassées, doublées ou fabriquées à base de tissu éponge. En effet, le molleton est un tissu épais et chaud qui peut exacerber la sensation de chaleur et donc faire transpirer.

B. Les retardateurs de flammes

Les retardateurs de flammes sont issus de la combinaison de plusieurs produits chimiques, utilisés pour leur rôle de protection contre le feu. Ces substances nocives sont utilisées pour inhiber ou ralentir le processus de combustion ou empêcher au feu de se propager. Ils contiennent des substances nocives, comme les perturbateurs endocriniens. De plus, il n'existe aucune preuve de leur efficacité (Source ANSES). Interdits dans certains pays mais autorisés dans d’autres, ils sont à bannir, ne choisissez pas une housse de matelas avec retardateurs de flammes.

C. Les traitements anti-transpiration

La transpiration nocturne est un phénomène tout à fait naturel qui permet à l’humidité créée par le corps de s’évacuer par la peau.

Les traitements anti-transpiration permettent une meilleure aération du matelas. La température est régulée et un microclimat s’installe autour du corps pour un confort optimal.

Ces traitements se présentent sous forme d’alèse pour le matelas mais existent également aussi pour les couettes ou les oreillers, fabriqués à base de matières naturelles (autant en laine, qu’en latex ou en sarrasin). Ils permettent de réguler l’humidité qui s’accumule sur le matelas grâce à leur membrane. On parle alors de housse de matelas imperméable extensible. Une housse imperméable est la garantie d’un matelas bien protégé.

Découvrez le matelas Tediber

Housse de matelas : dernier conseil pour la choisir

Vous avez maintenant toutes les infos pour bien choisir votre housse de matelas intégrale. Mais n'oubliez pas de faire attention à la taille de votre matelas. En effet, il existe des housses de matelas 160x200 cm, des housses de matelas 90x190 cm et bien d'autres pour s'adapter à toutes les tailles de lit. De même, faites bien attention à vous acheter une housse de matelas et non un protège matelas ou un cache-sommier. Ce sont des produits de literie qui se ressemblent, mais qui n'ont pas exactement la même utilité. En termes de caractéristiques, une housse doit être imperméable, respirante, douce et saine pour assurer une bonne protection à l’ensemble de la literie.

III. Entretien de la housse de matelas

Afin de garantir une grande durée de vie à un matelas, et lui permettre un côté sain et respirant, Il est important de bien entretenir son coutil de matelas.

Dans un premier temps, veillez à sélectionner un produit ayant une housse déhoussable. Cela permet de laver le produit en machine et de s'affranchir d’un lavage à main.

Très souvent, cet élément de literie est doté d’une fermeture éclair qui permet de le retirer du matelas facilement. Une housse, qu’elle soit naturelle ou synthétique, peut bénéficier d’un lavage en machine, c’est le cas de la housse de matelas Tediber. Toutefois, il est nécessaire de bien regarder les instructions. Le plus souvent, une housse a besoin d’un lavage en machine à 30°C sur cycle court.
Concernant le séchage, il est nécessaire de le faire à l’air libre et pas au sèche linge.

← Tous nos conseils pour bien choisir son matelas

L'auteur : Margaux BOUCHE

Amoureuse de l'expérience client et passionnée par la notion du sommeil, Margaux a développé une réelle expertise dans le choix d'une literie de qualité. Elle vous partagera donc ses bons conseils dans le choix de votre lit, matelas et surmatelas.

Lire ses autres articles
← Retrouver l'équipe de rédaction